Publié le 19 Février 2015

Comme d'habitude, j'insère le billet de mon camarade ancien inspecteur du travail CGT Denis

BILLET DUR DU PÈRE DENIS
QUAND LE PS RATE UNE CONNERIE IL PASSE LA MARCHE ARRIÈ
RE
Le trio infernal, Hollande, Valls, Macron vient de décider l'utilisation de l'article 49-3, autrement l'adoption sans vote de la fameuse Loi dite Macron,une Loi de régression sociale que même la droite n'avait pas osé imposer.
Le père Denis s'est déjà exprimé sur son contenu: travail du dimanche, travail de nuit, réduction des pouvoirs des institutions représentatives du personnel, les comités d'hygiène et de sécurité, la médecine du travail etc... aujourd'hui, il s'agit de s'exprimer sur les conséquences du coup de force pratiqué par le trio.
On a vu à la TV, Hollande s'exprimer sur l'utilisation de cet article par Dominique de Villepin en 2006 et parler alors de « déni de démocratie »
Il est vrai que dans les travaux pratiques imposés aux élèves de l'ENA, il y avait un exercice qui consistait à défendre une idée puis son contraire, avec bien sûr la même conviction.
La suite logique face à un 49-3, c'est la motion de censure, Les opposants de gauche n'ont pas le nombre exigé dans la mesure où les opposants au sein du PS ne veulent pas s'y associer, les « frondeurs » adoptent une posture qui est parfois intéressante dans le débat, mais qui perd à chaque fois un peu plus de sa crédibilité.
Une motion étant déposée par la droite, il est clair que son contenu ne peut être satisfaisant, mais la voter est le seul moyen de s'opposer au coup de force, et à son renouvellement.
Il est normal que la droite jubile et demande d'en rajouter sur ce qu'elle n'avait pas osé faire quand elle était au pouvoir, les déclarations de Bayrou montrent que les centristes penchent toujours à droite.
Valls reste bien le chou chou de la droite, et avec un Inspecteur de finances qui a « pantouflé » à la banque Rothchild où il a amassé en deux ans une belle fortune, appliquant les recettes de la commission Attali mise en place par Sarkosy, le MEDEF se sent pousser des ailes et la bourse reprend des couleurs le CAC 40 est au plus haut depuis un an
C'est ainsi que le capitalisme est grand
Père Deni

Voir les commentaires

Rédigé par aragon 43

Publié dans #Actualités

Repost0

Publié le 18 Février 2015

RETRAITES COMPLEMENTAIRES : OUI ELLE PEUVENT ETRE FINANCEES

http://www.cgt.fr/Oui-on-peut-financer-les-retraites.html

Voir les commentaires

Rédigé par aragon 43

Publié dans #syndicalisme

Repost0

Publié le 18 Février 2015

LES 14 COMMANDEMENTS DE LA LOI MACRON

LES 14 ARTICLES DE LA LOI MACRON LES PLUS SIGNIFICATIFS

1° Chaque matin en arrivant au boulot une prière sera dédiée à Saint Gattaz afin qu’il exauce l’exigence patronale de dividendes record sur le dos des salariés.

2° Par mansuétude le personnel sera exceptionnellement autorisé à s’absenter aux dates suivantes :
1er janv., 1er mai, ascension , pentecôte, 15 août, 1er et 11 nov. ainsi que le noël mais il devra rattraper gratuitement ces journées d’oisiveté.

3° Le Dimanche est une journée où le travailleur s’ennuie chez lui ; le travail, ce jour là, lui est donc conseillé pour lui permettre ainsi d’exercer une activité physique et mentale utile en s’occupant pour son entreprise qui lui mettra gracieusement les lieux de travail à sa disposition pour produire et recevoir la clientèle.

4° La Suppression de la Sécurité sociale sera remplacée par des dames patronnesses qui iront faire des lavages anaux, des gargarismes et autres manipulations médicales tels des prélèvements de sang avec des sangsues pour déterminer les tires au flanc.

5° Le regroupement des élus du personnel dans un conglomérat unique se réunira en dehors de l’entreprise le dimanche après la messe, dans une grotte ou dans une baraque sans chauffage ni lumière et sans table ni chaises.

6° Les travailleurs recevront leur paye en billet de banque remis de main à la main dans une enveloppe petit format apportée par un « jaune » choisi parmi les meilleurs anti grévistes et frotteurs de manche de l’entreprise.

7° La cantine ne délivrera qu’un plat : celui appelé « plat de lentilles ».

8° Aucun syndicat ne pourra tracter à l’intérieur de l’entreprise ni aux abords réservés à la police patronale qui sera instaurée et disposera de tasers contre d’éventuels récalcitrants.

9° A l’exemple de prendre le car au lieu du train, les salariés devront venir en diligence ou à pied au travail. Les places de parking ne seront affectées uniquement qu’aux membres de la direction et aux salariés les plus affectueux envers leurs chefs.

10° Les manifestations seront remplacées par des processions et peu importent si elles sont d’origines différentes sur le plan religieux. Seules seront interdit les élucubrations marxistes.

11° Tout les iphones et autres moyens de converser seront interdits d’utilisation dans l’entreprise. Ils seront remis au poste de garde à l’entrée de l’usine et rendu en fin de service. Seuls seront autorisés les appareils de la direction mis à disposition pour le travail y compris en dehors de heures conventionnelles : ces heures en dehors du travail seront systématiquement ignorées comme relevant du travail salarié.

12° Quiconque ne respectera pas ces principes sera conduit en salle des maitres (des forges) pour subir un lavage de cerveaux selon les règles déontologiques du libéralisme. Des cellules ( pas celle du PCF) seront utilisées pour rééducation.

13° Chaque année, une fête patronale se déroulera à l’entreprise et des ouvrages vantant les mérites du libéralisme seront remis aux travailleurs ayant les meilleurs rendement. Chacun et chacune est prié d’apporter ce jour là de quoi faire la fête patronale et de porter un toast en l’honneur du taulier.

14° Une stèle en l’honneur de Monsieur le ministre Macron, à l’entrée de chaque entreprise, sera érigée mettant en avant son rôle de bienfaiteur des patrons du CAC 40

Voir les commentaires

Rédigé par aragon 43

Publié dans #humour

Repost0

Publié le 17 Février 2015

Un coup de force ! PatrickLe Hyaric

Posté le 17 février 20155 Réactions

C’est pour faire adopter en première lecture un texte ne servant que les intérêts des actionnaires que le gouvernement vient de décider d’un coup de force.

Pour cela il utilise l’outil le plus anti-démocratique de la Constitution, l’article 49-3 qui permet l’adoption de loi sans l’assentiment des députés.

Ce même article que François Hollande s’était engagé à supprimer.

Non seulement il ne l’a pas supprimé, mais il l’utilise contre la gauche et les écologistes, contre le droit social hérité des luttes syndicales, sociales et politiques portées par la gauche depuis le XIXème siècle.

C’est un coup de force contre le Parlement et contre les droits sociaux et humains. C’est insupportable.

Ce faisant, ce gouvernement montre une fois de plus sa soumission aux ordres de la Commission européenne et aux orientations du pacte dit « Euro-plus » scellé par M. Sarkozy et Mme Merkel. Le texte de M. Macron reprend mot pour mot la multitude de recommandations autoritaires qu’adresse régulièrement la Commission de Bruxelles à la France et à d’autres pays européens.

Cette méthode n’est pas un signe de force, mais plutôt un aveu de défaite.

Le pouvoir vient d’avouer qu’il n’a plus de majorité au Parlement, comme il n’en a plus dans le pays. Mais il y a sans doute plus, il n’y a pas de majorité pour soutenir M. Valls dans sa tentative de transformation définitive du Parti socialiste en parti démocrate à l’américaine ou à l’italienne.

C’est donc un tournant du quinquennat qui s’engage.

Puisse le mouvement social et populaire créer un nouveau rapport de force pour mettre en échec la loi dite « Macron » et reprendre le chemin du progrès social, condition d’une sortie de crise.

Voir les commentaires

Rédigé par aragon 43

Publié dans #politique

Repost0

Publié le 17 Février 2015

ROUTIERS : VICTOIRE CONTRE LE DUMPING SOCIAL

Transport routier marchandises

Première victoire des chauffeurs contre le dumping social

mardi 17 février 2015 , par Frédéric Dayan

Parmi les professions inquiètes et mécontentes du projet de loi Macron, les chauffeurs routiers marchandises ont remporté une première victoire contre le dumping social qui tire les prix, les salaires, les conditions de travail. En effet, le 14 février, le gouvernement a fait adopter dans le cadre du projet de loi adopté hier un amendement visant à faire appliquer la directive détachement aux salariés en situation de cabotage, c’est à dire la possibilité pour un transporteur européen de livrer des marchandises entre deux villes d’un État membre dans lequel il n’est pas établi. Concrètement, dorénavant le salarié étranger effectuant un transport en France devra être sous le régime du salarié détaché. La France imposant l’application des règles sociales françaises pour ce salarié.

Pour la fédération CGT des Transports, c’est en effet après la Belgique et l’Allemagne, "un message politique fort" envoyé à Bruxelles. C’est même "une révolution pour ce secteur qui avait légalisé (en le réglementant) le principe contenu dans la fameuse directive Bolkenstein. Ce sont plus de 20 ans de luttes sociales avec la fédération européenne des transports (ETF) pour une harmonisation sociale européenne vers le haut et contre la mise en concurrence des salariés entre eux qui trouvent un premier débouché positif", se réjouit la fédération CGT. Le texte instaure une responsabilité juridique l’entreprise qui est destinataire du contrat de transport impliquant ainsi les donneurs d’ordre tentés de contourner ces nouvelles règles. Mais il reste que pour être opérantes, ces nouvelles règles doivent être confortées en embauchant massivement des contrôleurs terrestres, "afin que les bonnes intentions se traduisent dans les faits et transforment la réalité de cette profession", réclame la CGT Transports qui se déclare "extrêmement vigilante sur le devenir de cet amendement qui met un terme à l’argumentation patronale dans le cadre du conflit actuel sur les salaires. Bien évidemment le vote de cet amendement ne modifie en rien les critiques de la fédération nationale des syndicats de transport Cgt sur d’autres dispositifs de la loi Macron, en particulier sur les licenciements collectifs, le travail du dimanche, la libéralisation du transport par autocar."

Voir les commentaires

Rédigé par aragon 43

Publié dans #syndicalisme

Repost0

Publié le 15 Février 2015

MACRON VEND LA SOUPE PATRONALE LE DIMANCHE

MACRON ÉGAL PATRON

Évidemment, c’est une lapalissade, "patron et macron" riment ensemble pour le plus grand bien des profiteurs qui exploiteront le dimanche des travailleurs obligés de venir trimer et d’être pour ainsi dire aliénés à la machine à profit.

Que des services publics fonctionnent tout le temps tels la SNCF, les services de santé et en particulier les hôpitaux, quoi de plus normal, mais que maintenant devraient fonctionner de la même manière des grands commerces et demain, par extension, des usines où il n’est point besoin de produire nuit et jour dimanche compris, cela conduit inexorablement les travailleurs à subir la frénésie libérale de l’appât du gain .

Petit à petit, des pans entiers de la vie au travail, passent au travail nuit et jour dimanche compris là où les machines et les hommes doivent être rentabilisées au maximum.

Des retours en arrière se manifestent ainsi.

Le dimanche était un jour de repos et de loisirs et les nuits faites pour dormir et se reposer.

Des luttes furent menées pour s’opposer dans les fabriques et les mines au travail des femmes et des enfants dans n’importe quelles conditions.

Ce travail de nuit et du dimanche fut limité à certaines professions par la lutte, tout cela est entrain de voler en éclat .

Le parti socialiste vient de mettre la main dans un engrenage sans fin. Ce n’est pas les quelques parades pour atténuer les risques qui empêcheront les grandes multinationales de pousser toujours plus loin l’aliénation de l’homme à la machine et à la rentabilité des capitaux.

Et ce n’est pas les quelques aumônes prévoyant des dédommagements par des primes, que les patrons fixeront à leur gré (ou pas du tout) qui y changeront le caractère obligé de ce travail ni non plus ce faux volontariat dont on sait que les travailleurs y seront contraint par le chantage à l’emploi de venir travailler sans rouspétance sinon la fin du contrat précaire ou la mise au placard seront de mise.

L’idée de dire que 12 dimanches "ce n’est pas le bout du monde" est un attrape- nigaud, derrière se profile déjà l’objectif de libéraliser totalement le travail du dimanche sur les 52 semaines et la droite frétille pour pousser les feux plus loin.

C’est une mesure de droite prise pour le capital par le parti socialiste.

Celui-ci abandonne les gens à ne plus vivre ensemble leur vie de famille, leur vie de citoyen, leur vie de loisirs et de sport.

Être libre ce n'est pas être assujetti à ce système qui broit les hommes et les rends de plus en plus malades avec les affections les entrainant au burn-out : ce gouvernement vient de mettre la main dans une accentuation qui conduira à plus de mal -vivre.

Nous sommes loin du vivre mieux et de changer la vie, slogan de Mitterrand en 1981.

Travailler nuit et jour dimanche compris, c’est de l’esclavage moderne et chercher à gagner sa vie en la perdant : n’est pas un signe de modernité .

Bernard LAMIRAND

Voir les commentaires

Rédigé par aragon 43

Publié dans #syndicalisme

Repost0

Publié le 13 Février 2015

ARCOO AGIRC 17 FEVRIER 2015 : ALORS ON SE BOUGE !

VIDEO CLIQUEZ ICI

Négociations : la CGT fait des propositions

Oui, on peut financer
les retraites complémentaires !

Les prochaines négociations sur les régimes de retraite complémentaires des non cadres (ARRCO) et cadres (AGIRC) vont débuter le 17 février dans un climat de forte tension. En effet, ces deux institutions essentielles de notre système de retraite connaissent un lourd problème de financement, aggravé depuis 2009 par la crise et par le refus patronal d’augmenter le montant des ressources allouées aux régimes.
Dans cette nouvelle séquence de négociations, la partie patronale avance avec une série de propositions qui visent toutes à réduire le niveau de protection sociale et même à remettre en cause le statut cadre en proposant la fusion des deux régimes. La CGT avance à l’inverse des propositions qui permettraient d’assurer durablement le financement des régimes, sans porter atteinte au niveau de couverture sociale

Voir les commentaires

Rédigé par aragon 43

Publié dans #syndicalisme

Repost0

Publié le 11 Février 2015

Rédigé par aragon 43

Publié dans #syndicalisme

Repost0

Publié le 8 Février 2015

Mon camarade Michel Gourmel vient de me faire parvenir un article de Géopolis qui détaille les dettes dans le monde et la faillite, tout compte fait, d'un système capitaliste qui tient que dans les rapines financières et en faisant payer les peuples dont le peuple grec.

Vous y verrez que les plus gros détenteurs de dettes se trouvent parmi ceux qui donnent des leçons d'économie et de d'austérité pour les peuples alors que chaque jour ils molestent les peuples en les détroussant pour payer leurs frasques financières.

Parmi les plus en verve pour condamner la Grèce nous trouvons des pays qui ont "des gamelles" pour ainsi dire en matière de dettes tels la Grande Bretagne et les États -Unis.

Bernard LAMIRAND

Voir les commentaires

Rédigé par aragon 43

Repost0

Publié le 6 Février 2015

AU TOP POUR GAGNER LES ELECTIONS DEPARTEMENTALES
AU TOP POUR GAGNER LES ELECTIONS DEPARTEMENTALES

ÉLECTIONS DÉPARTEMENTALES C’EST PARTI A NOGENT SUR OISE

Quelle froidure cet après midi au marché de Nogent sur Oise pour distribuer un premier tract concernant les élections départementales.

Avec courage et abnégation dans un froid sibérien et le vent qui en rajoutait, les doigts glacés, nous nous sommes adressés par tracts à la population nogentaise qui faisait son marché bien emmitouflés et pressés de vite regagner le domicile.

Le contact était donc rapide mais sans arrière pensée, quelques habituels grincheux détournaient la tête mais leur froideur coutumière ne nous a pas refroidi et porté à ne pas leur proposer la lecture de notre tract et à les saluer gentiment.

Quelques discussions ont donc eu lieu avec nos candidats et candidates Nellie Rochex et Alain Boucher qui ont discuté avec les nogentais mais aussi des personnes venant d’autres villes et bourgs des alentours de Creil Nogent.

Ce que je retiendrai de ce premier contact avec les gens dans le cadre de ces départementales, c’est le bon accueil de la population qui portait sur les problèmes locaux et en particulier le départ du super marché de la place des 3 rois prévu d’ici quelques temps et qui irrite et mécontente une population habituée à son super marché et qui ne veut pas être obligé à faire ces courses plus loin aux abords de la gare de Creil quand sera mis en place un quartier nouveau en ce lieu. C’est particulièrement le cas des personnes âgées ayant des difficultés à se déplacer.

C’est aussi les moyens de transports collectifs, l’école, l’aide aux personnes âgées, l’aide à l’enfance qui seront au cœur de cette campagne électorale départementale.

Les citoyens sont attentifs à des structures tel que le Conseil départemental et les activités sociales, éducatives, scolaires et pour les personnes âgées.

La proximité s’y insère donc même si l’on sait que pèsent les orientations politiques nationales, surtout les politiques austéritaires développées par le gouvernement socialiste en ce moment, où le chômage continue de croitre avec des milliers d’emplois disparus dans notre bassin d’emploi et qui ont continué à fondre depuis 2012.

Une désespérance qui peut conduire à l’abstention ou au vote pour la droite qui a tant de choses à se reprocher dans la gestion passée de ce département de l’Oise et surtout l’extrême droite lepéniste dont les discours de haine se multiplient en ce moment pour opposer les populations et empêcher le vivre ensemble.

L’abstention n’est pas la solution sinon les réponses auraient déjà été trouvée, elles sont sources de maitrise solitaire pour le pouvoir dominant et qui ne souhaite qu’une chose c’et que le peuple ne participe pas à la vie politique et que lui seul puisse faire de la politique, la sienne, celle de ses intérêts égoïste.

Le FN plutôt « le fhaine » n’est pas le parti de l’espérance mais celui de la désespérance, celui qui vit et exploite sordidement la misère et au bout la haine qu’il sécrète et vivifie avec la violence verbale qui peut aller demain jusqu’à des solutions entrainant le monde dans des drames que nos aïeux ont connu dans un passé récent.

Un premier contact donc qui montre qu’il est possible de trouver des alternatives positives et que l’argent existe pour un monde meilleur et qui le sera si les citoyens et citoyennes participent à cette élection départementale qui aura lieu le 22 mars 2015 et qui peut donner une dimension nouvelle autre que l’accablement et le nihilisme en choisissant des candidats et candidates proches de la population et en capacité de tracer avec vous le chemin de l’emploi pour vivre mieux et ensemble quelque soit nos origines.

Il faut donc en finir avec l’austérité et ce qui vient de se passer en Grèce montre qu’il est possible de changer de politique.

L’Oise Solidaire, écologique et citoyenne est le vraie alternative progressiste et elle s’adresse à ceux et celles qui pensent possible de changer ce monde où une centaine de fortunés détiennent à eux seuls 99 % du patrimoine cumulé mondial alors que les populations s’appauvrissent dans ce monde qu’il faut remettre sur ses pieds : le social qui l’emporte sur le capital.

Le vivre ensemble pour mieux vivre et se respecter, c’est possible et cela va à rebours de ceux qui préconisent haine, isolement et rejet et dont le fonds de commerce c’est d’abuser de la mal-vie.

Bernard LAMIRAND

Voir les commentaires

Rédigé par aragon 43

Publié dans #politique

Repost0