Publié le 24 Mai 2015

PALMYRE MON AMOUR….

Bien sûr, j’utilise une expression bien connue et qui a révélé ce que l’homme pouvait faire quand il tombait dans l’horreur la plus absolue, comme à Hiroshima et Nagasaki, avec la destruction de ces deux villes et de la quasi-totalité des habitants tués et aussi le nazisme qu’il ne faut pas surtout pas oublier en ce moment où resurgit « la bête immonde ». Mais avec ce qui se passe en Irak et en Syrie, actuellement, avec les « fous de dieu », et des tueries massives des populations, l’on peut mesurer à quel point l’humanité est à nouveau confronter avec la barbarie la plus absolue.

Ils s’en prennent maintenant à Palmyre et en Irak où sont les vestiges de ce qui a fait civilisation et pour que l’humain se développe et sort de son animalité par la culture, le développement des connaissances, la démocratie etc.

L’avancée de ces hordes, qui se rapprochent de Bagdad et de Damas, des hauts lieues où des civilisations se sont constituées, est lourde de danger tant pour l’histoire que pour les êtres humains qui vivent dans ces régions et sont la proie de ces organisations dont on peut logiquement se demander comment elles peuvent actuellement se déployer aussi rapidement et avec autant de force et de matériels militaires sans qu’elle soient stoppées dans ces plaines et déserts où ils sont parfaitement visibles par les radars militaires les plus sophistiqués.

Quelques bonnes âmes présentent actuellement ces faits meurtriers comme seulement l’opposition entre sunnites et chiites oubliant que ces populations ont vécu ensemble pendant des siècles.

Qui a armé ces individus sinon que les puissances dominantes du coin qui ont besoin de voir des peuples soumis respectant l’ordre établi des émirats et des puissances dominatrices telles la Turquie, l’Iran et Israël, le porte -avions américain dans cette région.

Nous entendons depuis quelques jours les médias s’apitoyaient sur la montée d’un état islamique fanatique. Mais qui l’arme ?

Nous le savons tous. Derrière les cris d’orfraies se cachent les intérêts financiers pétroliers et gaziers y compris en laissant à ces fanatiques religieux le pouvoir pourvu qu’ils y acceptent les conditions capitalistes.

Ce capharnaüm a débuté avec l’Irak, puis avec la Syrie, après la Lybie. La France et les pays occidentaux, les Etats-Unis particulièrement ont créés les conditions de ce qui se passent là-bas. Ils en sont les principaux responsables.

La Turquie, l’Arabie Saoudite, les émirats utilisent « Daesh » afin de s’assurer la maitrise de cette région et ces pays là sont soit membres de l’OTAN et aussi les meilleurs amis financiers de la France.

Alors que vont-faire nos gouvernants face à cela et à ces pogroms islamistes ?

L’avancée islamiste avec quelques milliers de fanatiques dotés de 4/4 parfaitement visibles sans rencontrer de grandes résistances montre bien qu’il y a anguille sous roche.

Chacun peut deviner qui tirent les ficelles.

Palmyre, la Syrie et l’Irak ne doivent pas être un Hiroshima obscurantiste et néolibérale.

Bernard LAMIRAND

Voir les commentaires

Rédigé par aragon 43

Publié dans #Actualités

Repost0

Publié le 21 Mai 2015

BILLET DUR DU PÈRE DENIS

URSSAF:DES FRAUDEURS DE BONNE FOI CHEZ LES RICHES

Le 13 Mai 2015, 2 députés: Bernard Gérard élu du Nord UMP et Marc Goua PS élu du Maine et Loire ont présenté un rapport sur l’URSSAF au gouvernement.

L’URSSAF étant chargée du recouvrement des cotisations des employeurs aux régimes de Sécurité Sociale, l’initiative pouvait paraître intéressante, le déficit de l’institution provenant plus de l’insuffisance des recettes que des dépenses.

Le rapport semble avoir surpris et déçu même les naïf ! Ainsi l’Express titre: « les fraudeurs de bonne foi bientôt épargnés par par l’URSSAF »

Cela m’a rappelé la déclaration de Richard Virenque, souvent maillot à pois du meilleur grimpeur dans le Tour de France cycliste, qui avait été déclaré positif à un contrôle anti-dopage et avait déclaré qu’il avait été dopé « a l’insu de son plein gré ».

Je ne sais pas si le rapport s’est penché sur le problème de la prescription, dans la fin des années 60, responsable d’un syndicat à Clermont -Ferrand qui couvrait les agents des DRSS(Direction Régionales de Sécurité Sociale), lesquelles exerçaient une tutelle à postériori sur les caisses et l’URSSAF, les camarades m’avaient expliqué comment Michelin était passé maître dans l’art et la manière de jouer de la prescription pour effacer ses dettes tout les deux ans, il suffisait que l’URSSAF n’ai pas engagé de mesure de recouvrement, mieux une simple absence d’observation par un agent lors d’un contrôle.

Il n’est pas précisé non plus si certains n’oublient pas de bonne foi de verser des cotisations de salariés qu’ils ont pourtant retenu sur leur salaire avec ou sans feuille de paie ce qui est constitutif d’un délit d’escroquerie (je n’ai jamais connu de cas de poursuites engagées, ce sera d’autant plus improbable si la déclaration d’emploi devient une formalité allégée ).

Il est bien plus simple de s’en prendre aux prétendus fraudeurs pauvres, « bénéficiaires du RSA ou de la CMU », le contrôle des comptes bancaires d’une personne dont la rémunération est de moins de cinq cent € ne demande pas des recherches en Suisse ou aux iles Caïman !

Idem pour les chômeurs, il paraît que pôle emploi affecte 200 agents de plus à leur contrôle, dans le même temps, il externalise les aides à la recherche d’emploi!

Entre simplification administrative, pacte de responsabilité et autres engagements de modération des salaires des dirigeants, il n’y a personne pour contrôler, les super riches peuvent dormir tranquille

C’est ainsi que le capitalisme est grand

Père Denis

Voir les commentaires

Rédigé par aragon 43

Publié dans #Actualités

Repost0

Publié le 20 Mai 2015

LEDRAPEAU DESLIBERTES SYNDICALES
LEDRAPEAU DESLIBERTES SYNDICALES

Liberté d’expression

Condamnation de la secrétaire générale de la CGT Gironde : La commission exécutive confédérale dénonce une décision inique

mercredi 20 mai 2015

Dans un courrier adressé, le 19 mai 2015, à Corinne Versigny, secrétaire générale de l’union départementale de la Gironde, ainsi qu’à tous les membres de la direction départementale et aux syndicats et syndiqués de Gironde, la direction confédérale de la CGT s’élève contre le jugement rendu par le tribunal correctionnel de Bordeaux, le 7 mai précédent, qui condamne la dirigeante de la CGT et l’union départementale de Gironde pour avoir alerté les autorités sur les conditions de travail et l’avenir du site girondin de l’équipementier automobile Le Bélier.

Dans cette déclaration, partagée avec toutes les organisations de la CGT, la commission exécutive confédérale dénonce, notamment, une décision inique qui - si elle était confirmée en appel – ouvrirait une brèche supplémentaire au Medef pour remettre en cause les droits et garanties collectives des salarié(e)s, poursuivre la baisse du coût du travail, museler les délégué(e)s en leur interdisant de contester les choix stratégiques des entreprises.

Retrouvez, ci-dessous, l’intégralité de la déclaration de la CEC du 19 mai 2015 :

A Corinne Versigny, Secrétaire générale de l’union départementale CGT de Gironde
A la direction de l’union départementale CGT de Gironde
Aux syndicats et syndiqué(e)s de Giro
nde.

Chère Corinne,

La commission exécutive confédérale prend connaissance avec stupeur du jugement du tribunal correctionnel de Bordeaux, en date du 7 mai, te condamnant à 500 euros de dommages et intérêts, l’UD à 3.000 euros avec sursis et à 1.700 euros de frais de justice.

Ainsi donc, alerter, preuves à l’appui, d’une stratégie managériale indigne et des choix de délocalisations deviendrait condamnable.

Ce jugement porte une nouvelle atteinte au fait syndical et à la liberté d’expression. Il intervient au moment d’une remise en cause de bourses du travail, de l’exercice du droit syndical, d’une répression syndicale de plus en plus importante au sein des entreprises.

Si ce jugement devait être confirmé, il ouvrirait une brèche supplémentaire au Medef pour remettre en cause les droits et garanties collectives des salarié(e)s, poursuivre la baisse du coût du travail, museler les délégué(e)s en leur interdisant de contester les choix stratégiques des entreprises.

C’est pourquoi, la CEC t’exprime tout son soutien, sa solidarité et sa fraternité. Elle s’élève contre cette décision de justice inique et approuve la décision de se pourvoir en appel de celle-ci.

Le « bosse et tais-toi » ne peut devenir la règle. Avec toi et tous le syndiqué(e)s de Gironde, nous réaffirmons que la CGT ne se taira et ne banalisera jamais les atteintes aux militant(e)s et les droits des salarié(e)s, leur engagement collectif pour les faire respecter et obtenir des avancées sociales pour travailler et vivre dignement.

Montreuil, le 19 mai 2015.

Voir les commentaires

Rédigé par aragon 43

Publié dans #syndicalisme

Repost0

Publié le 19 Mai 2015

 CROISSANCE : LA PETITE MUSIQUE DE LA REPRISE PAR L'UGICT

Voilà plusieurs semaines que le gouvernement et le patronat nous assurent que la reprise est là, qu'on commence à en entendre la petite musique... et que par conséquent il faut poursuivre et amplifier les réformes telle que le Pacte de responsabilité et passer à la version 2.0 de la loi Macron. Ce n'est décidément pas encore une symphonie.

Mais comme cela ne se traduit décidément toujours pas en termes d'emploi et notamment dans le secteur industriel et dans la construction, on peut se demander pourquoi tant de bruit pour si peu.

Car à y regarder de près, en dépit d'un rebond de l'activité, l'emploi dans le secteur marchand a encore reculé au premier trimestre, où 13.500 postes ont été détruits (-0,1%), selon des chiffres provisoires publiés mercredi par l'Insee. Sur un an, 68.500 emplois ont été rayés de la carte, sur un total de près de 15,8 millions, estime l'Institut national de la statistique. Les secteurs les plus frappés sont la construction (-57.100) et l'industrie (-38.200).

Certes, les économistes nous expliquent que l'emploi dans le secteur marchand ne réagit en général qu'avec un ou deux trimestres de décalage à la reprise de l'activité, mais si l'on en croit les chiffres du travail temporaire qui passent pour être précurseurs et prédictifs en matière d'emploi, l'intérim se serait replié de 1,7% au premier trimestre.

Si l'on ajoute que les prévisions de recrutement ne sont pas vraiment reparties à la hausse, on peut rester sceptiques. D'autant que l'investissement des entreprises ne repart pas franchement puisqu'il n'a grimpé que de 0,2% ce premier trimestre.

Prudence aussi avec les annonces triomphales, car on est encore loin du seuil de croissance créateur d'emploi. Néanmoins, ce frémissement mérite d'être salué, car il montre encore que la progression du PIB a d’abord été tirée par la consommation, la faiblesse des prix du pétrole ayant permis aux ménages de dépenser plus.

Les dépenses de consommation des ménages en biens fabriqués ont ainsi augmenté de 1,4% sur les trois premiers mois de l’année.

Ce petit signe prouve une fois encore que la consommation des ménages reste un levier essentiel et qu'a contrario, l'austérité, les bas salaires, les politiques salariales qui ne reconnaissent pas les qualifications ne peuvent que freiner la reprise.

Pour sortir de cette crise, il faut donc rompre avec la pression permanente qui est exercée depuis plusieurs décennies sur les salaires, l’emploi, les conditions de travail. Il faut aussi rompre avec les politiques d’austérité et utiliser l’argent des contribuables pour développer des services publics de qualité, préserver l’environnement, investir dans la recherche, dans la formation. C'est une toute autre partition qu'il faut écrire et interpréter.

Publié le lundi, 18 mai 2015 dans Billets de la semaine

Voir les commentaires

Rédigé par aragon 43

Publié dans #syndicalisme

Repost0

Publié le 17 Mai 2015

Que l' Aube se lève en Corée du Nord pour un vrai communisme
Que l' Aube se lève en Corée du Nord pour un vrai communisme

LE NEPOTE DE PYONGYANG

Toute le semaine, la presse bourgeoise s’est déchainée concernant l’exécution du ministre de la défense de la Corée du Nord par une sorte de "népote" qui dirige ce pays et qui détient tous les pouvoirs.

A ce jour, il semble que le tuyau était crevé et que les services secrets du coin ont repris des rumeurs non vérifiées.

Quelle belle occasion de taper sur le communisme de la part de ces adorateurs d’un système capitaliste qui pratique la violence d’état, notamment en ce moment où il est responsable de ce terrorisme par les guerres qu’il mène pour assurer sa suprématie notamment au Moyen-Orient et en Afrique, avec l’éclosion en particulier de Daesh mouvement djihadiste qu’il a contribué à faire naitre.

Et que dire de ces réfugiés qui meurent aux portes de l’Europe, s’enfuyant devant les exactions commises alors que des millions d’hommes, de femmes et d’enfants errent actuellement face aux désastres.

Les réponses coordonnées de Valls et de Sarkozy, ce dimanche, sont insupportables quand des êtres humains meurent en Méditerranée fuyant les combats et les exactions "des fous de dieux".

Mais venons en à la Corée du Nord.

L’histoire mériterait une analyse approfondie de la Corée du Nord séparée de la Corée du Sud.

C’est le résultat des guerres impérialistes menées par les États-Unis dans les années 50 à 70 pour assurer leur suprématie dans ces régions asiatiques et pour contrer la Chine devenue communiste.

Les États-Unis, et la France concernant les pays qu’elle a colonisé, ont créé des régimes corrompus pour empêcher la montée du communisme. Ils ont été jetés dehors, en particulier dans la péninsule indochinoise. En Corée, après une guerre terrible, ils ont mis en quarantaine le peuple nord coréen en l’enfonçant dans un repli mortifère après la partition de la Corée.

Les dirigeants de la Corée du Nord ont pratiqué dès lors un régime autoritaire: le pouvoir étant réservé à une élite cultivant le culte de la personnalité au point de faire Kim Il- Sung- une divinité vivante.

Une dérive qui s’est alors transformée en une dictature.

L’envers du communisme qui promeut l’homme totalement libre.

Le régime en place est dynastique : après la mort de Kim Jong-il en 2011, son fils cadet Kim-Jong-Un lui a succédé avec toutes les outrances d’un népote.

Le communisme est épris d’humanité, il respecte l’homme, il lutte pour une société ou celui-ci maitrise son destin et il n’a pas besoin de conducteurs aussi éclairés soient-ils pour établir une société nouvelle débarrassée de l’exploitation capitaliste. Le communisme c’est l’humain et le progrès de la civilisation.

Il est temps que le peuple nord-coréen retrouve ses marques et se débarrasse de cet individu qui n’a rien à voir avec le communisme et le marxisme.

Quand à la presse bourgeoise, qu’elle regarde les dégâts faits par le capitalisme et les drames qu’il engendre en ce moment dans le monde.

Bernard LAMIRAND

Voir les commentaires

Rédigé par aragon 43

Publié dans #communisme

Repost0

Publié le 15 Mai 2015

BILLET DUR DU PÈRE DENIS

APRÈS LES SALAUDS DE PAUVRES, LES SALAUDS DE MALADES

Un rapport des services du Trésor de Bercy, bien sûr opportunément rendu public, s’inquiète du coût de la prise en charge à 100% des soins relatifs à une affection de longue durée. Ces dépenses pourraient augmenter de 15% à 25% en raison du vieillissement de la population et de la recrudescence des maladies chronique.

Immédiatement, Marisol Touraine et Michel Sapin ont démenti toute intention de réforme sur ce point ( on n’a pas entendu Macron !)

Il faut dire que la sécurité sociale a déjà beaucoup souffert sous ce gouvernement, à la fois sur les prestations et sur les principes.

Le Président Hollande qui ne recule devant aucune hypocrisie a envoyé sa Ministre Marisol Touraine célébrer le 70ème anniversaire de l’Institution, elle a rendu un hommage appuyé et mérité à Pierre Laroque, haut fonctionnaire, résistant, qui a mis en forme la synthèse du groupe de travail impulsé par Ambroise Croizat qui fût Ministre du travail et de la Sécurité Sociale et qui a défendu devant l’Assemblée les ordonnances instaurant les caisses de SS puis les allocations familiales, les modalités de financement, les modalités de gestion par les représentants des travailleurs, le principe d’universalité chacun reçoit selon ses besoins etc

Nous sommes manifestement en phase d’une nouvelle offensive coordonnée :

Le nouvel Obs dit à propos de la réforme des allocations familiale qu’il s’agit d’une réforme de gauche au profit des pauvres, alors qu’elle s’attaque aux principes fondateurs de la sécu et à ceux du programme du Conseil National de la Résistance, cibles constante du MEDEF et des néo libéraux modèle Valls

Le PARISIEN du 6 Mai 2015 titre : L’hôpital malade des 35 heures, alors que les réductions de crédit et d’effectifs dans les services publics y compris les hôpitaux mettent en péril la qualité des soins. Il paraît que le journal serait en vente et que Dassault serait sur les rangs pour en prendre le contrôle à 100%, avec l’argent des rafales pas de problèmes ! Martin Hirsch Directeur général de l’AP HP prétend rétablir l’équilibre des comptes en s’en prenant aux droits des salariés qui sont déjà spoliés, ne pouvant prendre leurs RTT, ne percevant pas les heures supplémentaires qu’ils sont obligés d’effectuer dans l’intérêt des patients.

Il faut dire que Martin Hirsch qui a déjà mangé dans bien des gamelles de droite ou de gauche (Haut commissaire aux solidarités actives du gouvernement Fillon ) a du métier, j’espère seulement qu’il oubliera de revendiquer sa proximité avec l’abbé Pierre, ou ses fonctions à Emaüs.

Il reste que le remboursement des ALD risque la réforme, que c’est dans la dernière année de la vie que l’on coûte le plus cher à la Sécu, le moindre remboursement des soins permettrait peut être de faire mourir les plus pauvres.

En tout cas, Michel Plassat 66 ans, PDG de Carrefour qui a de graves ennuis de santé pourra se soigner, en 2012, part fixe plus part variable, il avait gagné 2 668 500€, en 2014 c’est 3 697 500€, près de 40% de plus en 2 ans

C’est ainsi que le capitalisme est grand

Père Denis

Voir les commentaires

Rédigé par aragon 43

Publié dans #Actualités

Repost0

Publié le 15 Mai 2015

Vous trouverez dans les pages du Courrier fédéral de la FTM CGT la vidéo résumant les interventions faites sur http://www.ftm.cgt.fr/

Dès que possible sera faite une vidéo regroupant toutes les interventions....
Cliquez ci-dessus pour trouver l'inauguration du panneau mémoriel Ambroise Croizat inaugurée mardi 12 mai à la station de métro porte d'Orléans.

Cela montre que l'action menée pour sortir de l'oubli Ambroise Croizat porte ses fruits et qu'il faut continuer à prendre partout des initiatives en ce sens. Notamment en cette année du 70eme anniversaire de la Sécurité sociale.

Bernard LAMIRAND animateur du Comité d'honneur Ambroise Croizat

CROIZAT DANS LE METRO
CROIZAT DANS LE METRO
CROIZAT DANS LE METRO
CROIZAT DANS LE METRO
CROIZAT DANS LE METRO
CROIZAT DANS LE METRO
CROIZAT DANS LE METRO
CROIZAT DANS LE METRO
CROIZAT DANS LE METRO
CROIZAT DANS LE METRO
CROIZAT DANS LE METRO
CROIZAT DANS LE METRO
CROIZAT DANS LE METRO
CROIZAT DANS LE METRO
CROIZAT DANS LE METRO
CROIZAT DANS LE METRO
CROIZAT DANS LE METRO
CROIZAT DANS LE METRO
CROIZAT DANS LE METRO
CROIZAT DANS LE METRO
CROIZAT DANS LE METRO
CROIZAT DANS LE METRO
CROIZAT DANS LE METRO
CROIZAT DANS LE METRO
CROIZAT DANS LE METRO
CROIZAT DANS LE METRO
CROIZAT DANS LE METRO
CROIZAT DANS LE METRO

Voir les commentaires

Rédigé par aragon 43

Publié dans #Actualités

Repost0

Publié le 10 Mai 2015

Il n'y a pas d'immortalité dans le monstre et l'on peut couper toutes les têtes dont celle du FN
Il n'y a pas d'immortalité dans le monstre et l'on peut couper toutes les têtes dont celle du FN

LE BILLET DU DIMANCHE DE BERNARD ....

INDIGNATION ?

Oui, il faut s’indigner mais cela suffit-il ?

Je m’indigne ce matin de voir le FN parader et sa fée Carabosse tous les jours dans les médias et les journalistes aux ordres de leur offrir les plateaux de télévision pour s’épancher dans ce cloaque néofasciste que certains utilisent pour faciliter leurs desseins politiques. Quelle Puanteur tout cela … Triste journalisme, mais faut-il encore dire journalistes à ces frotte-manche du capital dressés dans les meilleures écoles du libéralisme et du système pour mener la propagande du capital international.

Je m’indigne ce matin que la France n’est pas participé au 9 mai à Moscou avec le peuple qui manifestait avec les photos de leurs parents et grands parents, qui, pour un grand nombre, ont fait le sacrifice de leur vie pour nos libertés et contre le nazisme et le fascisme. Mais aujourd’hui, il faudrait cacher cela pour la gloire de l’Europe libérale qui soutient l’Ukraine en cours des fascisation.

Je m’indigne que la France, qui a toujours eu des relations avec la Russie- l’URSS en particulier - rappelons notre coopération pendant la guerre avec l’escadrille Normandie-Niemen, mais aussi les coopérations civiles, ait un tel comportement aujourd’hui ; en fait celui de son retour dans l’OTAN et là nous retrouvons les sales politiques de la SFIO envers l’URSS et la guerre froide auquelle ils ont été au cœur de l’alliance atlantique les principaux protagonistes avant que de Gaulle retire la France de ce conglomérat de va t’en guerre.

Je m’indigne ce matin de la manière dont ce président a célébré le 8 mai, une sorte de bâclage pour ce 70eme anniversaire, et qui l’a expédié, « vite fait », aux champs Élysée avant de s’échapper vers les caraïbes.

Je m’indigne ce matin de voir cet esclavage moderne auquel le libéralisme et le social-libéralisme conduit le monde du travail à y vivre des conditions enchainées au capital et à ses rentes et dividendes quand nous voyons le Royaume-Uni s’enfonçait dans la misère avec une élite qui profite et un peuple aux abonnés absents qui souffre comme du temps où Marx visitait les bas fonds de Londres.

Je m’indigne ce matin du plan massif de licenciement à Areva, entreprise nationale, où le gouvernement laisse filer avec son Macron et qui se contente de dire qu’il suit les affaires, les affaires du capital surement.

Je m’indigne ce matin, dans ma ville, en promenant le chien, de voir un hérisson mort : il gisait sur le bord du trottoir et je me suis dit que le Roundup l’avait tué. Monsanto go home….

Je m’indigne ce matin d'entendre le dame Touraine, celle qui gueulait si fort contre la sarkoziste Bachelot et son plan HPST, nous cogitait un plan qui va encore fragiliser davantage notre santé et notre sécurité sociale.

Je m’indigne toujours ce matin que la dame Touraine s’apprête à célébrer le 70eme anniversaire de la Sécurité sociale sans avoir jamais souligné le rôle joué par Ambroise Croizat, qui l’a mise sur pied avec les militants de la CGT. Et pour fêter ce soixante-dixième anniversaire, elle a mis sur pied un comité composé uniquement de hauts fonctionnaires et de coupeurs de tête de la Sécu. Croizat, reviens… ils sont devenus fous…

Je m’indigne ce matin de la mort de l’équipage Airbus en Espagne, mais rien à faire de ce gros porteur capable de porter la mort et non la paix. Des milliards dépensés pour le construire et l’équiper mais rien pour les peuples d’Afrique qui souffrent de la misère et sont obligés de fuir leur pays parce qu’ils n’ont plus les moyens et les forces pour y vivre. Avec tous ces milliards pour les armes on pourrait faire de l’Afrique un continent développé et des peuples heureux d’y vivre.

Je m’indigne ce matin d’un patronat qui exige que les négociations salariales obligatoires deviennent facultatives et qu’elles se déroulent non pas chaque année mais tous les 4 ans.

Je m’indigne que l’on s’attaque à notre code du travail et que l’on ne s’attaque pas au code de la propriété et des tonnes de pages qui le régissent pour les exploiteurs et les profiteurs.

Je m’indigne que certaines organisations syndicales sont prêtes à remettre en cause les 35 heures et à trouver de nouvelles formules de flexibilité qui iraient encore plus loin dans la précarisation du contrat de travail.

Je m’indigne… je m’indigne… je m’indigne … Mais faut-il seulement s’indigner ?

Non ! aujourd’hui il faut dépasser l’indignation et prendre son courage à deux mains pour engager les luttes pour reprendre la main, celles qui nous conduiront aux luttes et qui passent par le débat et l’action avec ceux et celles qui souffrent de cette situation.

Il faut une vraie alternative et que le monde du travail puisse non seulement la discerner mais la porter.

Alors l’indignation, dépassons-là et mettons l’espoir de se retrouver ensemble en luttant.

Bernard LAMIRAND

Voir les commentaires

Rédigé par aragon 43

Publié dans #politique

Repost0

Publié le 9 Mai 2015

L'URSS ET LA DEUXIEME GUERRE MONDIALE

Le 8 mai vient d'être l'occasion pour tous les russophones de mettre en cause les soviétiques et de relativiser le rôle de celle- ci dans la défaite allemande.

Une contribution d'Annie Lacroix-riz remet les choses à leur place et nous permet de voir le jeu trouble des occidentaux.

Bernard LAMIRAND

Cliquez ici : "Annie Lacroix riz pour lire sa contribution en ce jour du 9 mai.

Voir les commentaires

Rédigé par aragon 43

Publié dans #politique

Repost0

Publié le 4 Mai 2015

BILLET DUR DU PÈRE DENIS
HOLLANDE CONFORTE SON ENNEMIE LA BANQUE DANS LA
PLACE
Le Père Denis s’est déjà penché sur le parcours du secrétaire Général de l'Élysée, inutile de
revenir sur sa pratique et sa bonne connaissance de la banque mais cela explique sans doute
les manoeuvres pour préparer la nomination de François Villeroy de Galhau au poste de
Directeur de la Banque de France, il est vrai qu’un tel nom doit faire rêver les nostalgiques
de l’avant 1789, mais surtout, il a été ancien Dir Cab de Strauss Kahn, Directeur général
délégué de BNP Paribas, ancien dirigeant de CETELEM, un CV prometteur pour servir un
ennemi de la finance! La seule consolation, c’est qu’il soufflerait le poste à Benoit Coeuré
préféré de Mario Draghi ancien de Goldman et Sachs le Président de la BCE dont il est le
bras droit.
Aujourd’hui, je m’attarderai plus sur Rebsamen dont le passé de banquier est moins connu,
outre le fait qu’il a été le Directeur adjoint de cabinet de Laurent Fabius en 1992 1993, ce
qui pour moi n’est pas une référence très flatteuse, il a été en 2007, 2008 administrateur de
Dexia Crédit local de France de sinistre mémoire. Il a démissionné quelques jours avant la
faillite de la banque. Rappelons que nos impôts ont servi à un apport en capital de l'État
d’un montant de 3 milliards d’€, comme il ne s’agit pas d’un prêt, il n’y a pas d’intérêts.
En passant signalons aussi que d’après le Canard enchainé, le sieur Rebsamem avait touché
20000€ de jetons de présence en 2007.
Dans son nouveau rôle de Ministre du chômage, il ne doute de rien, les mauvais chiffres du
chômage sont un signe encourageant, prétendre le contraire, c’est faire le lit de l’extrême
droite déclare-t-il à France info
C’est le même type de raisonnement qui le conduit à réduire à 3 au lieu de 12 le nombre de
réunion des CE pour augmenter leur efficacité, à instaurer la DUP, délégation unique du
personnel, remontée au niveau de la région question de la rapprocher du terrain. J’ai le
souvenir d’une époque où on luttait pour les délégués de site sur le territoire d’une Union
locale de syndicat, voire d’une rue commerçante où d’une zone industrielle.
Quant à l’obligation d’ouvrir des négociations salariales tous les ans, il pourrait prendre
exemple sur les patrons du CAC 40, plus 10% en moyenne en 2014 part fixe plus part
variable, le PDG de carrefour a perçu en gros 3millions 600 mille Euros, 1€ par chômeur, il
n’a pas intérêt à ce que le chômage baisse
C’est ainsi que le capitalisme est grand
Père Denis

Voir les commentaires

Rédigé par aragon 43

Publié dans #politique

Repost0