Publié le 9 Mars 2012

Des lecteurs voudraient connaitre la totalité de ce poême que je viens de citer dans mon blog précédent.
A FAIRE CONNAITRE LARGEMENT DANS LA SITUATION POLITIQUE ACTUELLE
A ceux qui sont petits  Victor hugo

Est-ce ma faute à moi si vous n'êtes pas grands ?
Vous aimez les hiboux, les fouines, les tyrans,
Le mistral, le simoun, l'écueil, la lune rousse ;
Vous êtes Myrmidon que son néant courrouce ;
Hélas ! l'envie en vous creuse son puits sans fond,
Et je vous plains. Le plomb de votre style fond
Et coule sur les noms que dore un peu de gloire,
Et, tout en répandant sa triste lave noire,
Tâche d'être cuisant et ne peut qu'être lourd.
Tortueux, vous rampez après tout ce qui court ;
Votre oeil furieux suit les grands aigles véloces.
Vous reprochez leur taille et leur ombre aux colosses ;
On dit de vous : - Pygmée essaya, mais ne put.-
Qui haïra Chéops si ce n'est Lilliput ?
Le Parthénon vous blesse avec ses fiers pilastres ;
Vous êtes malheureux de la beauté des astres ;
Vous trouvez l'océan trop clair, trop noir, trop bleu ;
Vous détestez le ciel parce qu'il montre Dieu ;
Vous êtes mécontents que tout soit quelque chose ;
Hélas, vous n'êtes rien. Vous souffrez de la rose,
Du cygne, du printemps pas assez pluvieux.
Et ce qui rit vous mord. Vous êtes envieux
De voir voler la mouche et de voir le ver luire.
Dans votre jalousie acharnée à détruire
Vous comprenez quiconque aime, quiconque a foi,
Et même vous avez de la place pour moi !
Un brin d'herbe vous fait grincer s'il vous dépasse ;
Vous avez pour le monde auguste, pour l'espace,
Pour tout ce qu'on voit croître, éclairer, réchauffer,
L'infâme embrassement qui voudrait étouffer.
Vous avez juste autant de pitié que le glaive.
En regardant un champ vous maudissez la sève ;
L'arbre vous plaît à l'heure où la hache le fend ;
Vous avez quelque chose en vous qui vous défend
D'être bons, et la rage est votre rêverie.
Votre âme a froid par où la nôtre est attendrie ;
Vous avez la nausée où nous sentons l'aimant ;
Vous êtes monstrueux tout naturellement.
Vous grondez quand l'oiseau chante sous les grands ormes.
Quand la fleur, près de vous qui vous sentez difformes,
Est belle, vous croyez qu'elle le fait exprès.
Quel souffle vous auriez si l'étoile était près !
Vous croyez qu'en brillant la lumière vous blâme ;
Vous vous imaginez, en voyant une femme,
Que c'est pour vous narguer qu'elle prend un amant,
Et que le mois de mai vous verse méchamment
Son urne de rayons et d'encens sur la tête ;
Il vous semble qu'alors que les bois sont en fête,
Que l'herbe est embaumée et que les prés sont doux,
Heureux, frais, parfumés, charmants, c'est contre vous.
Vous criez : au secours ! quand le soleil se lève.
Vous exécrez sans but, sans choix, sans fin, sans trêve,
Sans effort, par instinct, pour mentir, pour trahir ;
Ce n'est pas un travail pour vous de tout haïr,
Fourmis, vous abhorrez l'immensité sans peine.
C'est votre joie impie, âcre, cynique, obscène.
Et vous souffrez. Car rien, hélas, n'est châtié
Autant que l'avorton, géant d'inimitié !
Si l'oeil pouvait plonger sous la voûte chétive
De votre crâne étroit qu'un instinct vil captive,
On y verrait l'énorme horizon de la nuit ;
Vous êtes ce qui bave, ignore, insulte et nuit ;
La montagne du mal est dans votre âme naine.

Plus le coeur est petit, plus il y tient de haine.

Voir les commentaires

Rédigé par aragon 43

Repost0

Publié le 9 Mars 2012

280px-Les chatiments

Les chatiments de Victor Hugo

 

SARKOZY PREPARE TES VALISES

Ce n’est pas « Liliane fait les valises, on rentre à Paris », c’est « Carla on se sauve ».

Hier, dans un moment de dépit, « Napoléon le Petit »,de l’Elysée, s’est dit prêt à quitter la politique.

Une sorte de licenciement de gré à gré avec la république.

Un licenciement sans préavis ni indemnités qui interviendra en Mai, mois du célèbre dicton : « en Mai fait ce qu’il te plait » et ce qui plaira au peuple c’est de se débarrasser de cette créature du capital.

Pourquoi ?

Tout simplement pour faute professionnelle. Il passera en effet devant le peuple qui jugera de la hauteur de ses fautes. Notamment celles d’avoir vidé les caisses de l’état pour le plus grand profit de ses amis du CAC 40, d’avoir rempli les bureaux de l’agence de l’emploi de millions de salariés qui divaguent entre les bureaux de postes pour expédier leur CV et les lieux de paiement de leur maigre indemnités de chômage.

On pourrait citer aussi les dégâts de frappe aérienne au dessus de la Lybie.

Et puis le fait qu’il a mis avec l’ange noir Merkel, les travailleurs grecs sous la paille mais aussi tous les travailleurs européens.

Bref, un faisceau de fautes professionnelles qu’il serait long de détailler dans cet article.

En d’autres occasions, ses amis du patronat, pour des fautes de ce type, obligent le salarié à quitter l’entreprise sur le champ sans préavis ni indemnités.

On aurait pu espérer que lui et ses amis du CAC 40  rembourse avant de partir les travailleurs qu’ils ont trompé et grugé pendant les cinq années du contrat de mission capitaliste.

Ceci dit, son départ en catastrophe est bien amorcé : on entend partout où il passe : « dégage » un mot qui vaut tout son pesant d’or à celui qui a exigé que ce mot « dégage s’applique à un fonctionnaire sur deux qui part à la retraite et qui ne soit plus remplacé.

Et le « casse-toi pauvre con » est entrain de prendre une réelle signification et je vois déjà les annonces sur les panneaux reprenant ce tube en tête de gondole partout y compris sur le macadam.

Hier, à l’entendre nous parler de son futur déroulement de carrière après la présidentielle, on pouvait avoir l’impression que cet individu cherchait encore à émouvoir le peuple qu’il a si bassement traité pendant 5 ans.

Il pourra demander à son ami Arnaud, 4éme fortune mondiale, une place dans son « brain-trust » et notamment celle consistant à aller endormir les vieilles dames du capital qui trainent leur gousset du coté des beaux quartiers de Neuilly.

Il pourra aussi méditer sur un extrait du poème de Victor Hugo, «  à ceux qui sont petits » et que je cite pour solde de tout compte avec le maitre de l’Elysée :

Si l'œil pouvait plonger sous la voûte chétive
De votre crâne étroit qu'un instinct vil captive,
On y verrait l'énorme horizon de la nuit ;
Vous êtes ce qui bave, ignore, insulte et nuit ;
La montagne du mal est dans votre âme naine.

Plus le coeur est petit, plus il y tient de haine.

Bernard LAMIRAND

Voir les commentaires

Rédigé par aragon 43

Publié dans #politique

Repost0

Publié le 8 Mars 2012

PARTOUT OU LA BETE IMMONDE PASSE IL FAUT REAGIR 

 

UN BEL EXEMPLE A OULLINS QUE JE ME PERMETS DE COMMUNIQUER A TOUS MES CORRESPONDANTS

Bernard LAMIRAND

 

2

 

Rassemblement à 18h 30 devant la Mairie d'Oullins!

 

Vous trouverez ci-après le texte de l'Appel à participer à ce rassemblement, la déclaration du maire communiste de Pierre Bénite et des élus(es) de la majorité municipale de la ville et le tract de l'Union Locale CGT d'Oullins.

 

Contre la présence de Le Pen et de Gollnish

Contre la haine, le racisme et la division

 

Rassemblement devant la Mairie d'Oullins

vendredi 9 mars à 18h 30

 

La coordination oullinoise de vigilance face à l’extrême droite appelle toute la population d’Oullins et du Grand Lyon à se mobiliser contre leur présence dans notre ville, ce vendredi 9 mars.

 

Face au FN et sa politique de haine, de racisme, et de division, sa remise en cause des droits fondamentaux (droit du sol, IVG, …), nous réaffirmerons nos valeurs de démocratie, laïcité, égalité et solidarité

 

Vendredi 9 mars, à 18h30
devant la mairie d’Oullins.

 

Ce rassemblement sera suivi d’une manifestation dans la Grande Rue.

 

Signataires : Front de Gauche, CLAC, PG, EELV, GU, NPA 69, PS, CGT Oullins, CFDT, PCF, FSU, MJC D’Oullins, FASE, Ligue de Droits de l’Homme, Syndicat CGT des Précaires et Privés d’Emploi.

 

_____________________________________________________________________________________________________________

 

Déclaration de Mreille Domenech-Diana maire de Pierre Bénite,

vice-Présidente du Grand Lyon

et des élus (es) de la majorié municipale

 

Madame le Maire et les élus de la majorité municipale de Pierre-Bénite soutiennent l'action de la coordination oullinoise de vigilance face à l'extrême droite et dénoncent la venue du Front National à Oullins, le 9 mars.


Forts de notre engagement pour défendre les valeurs républicaines, de démocratie, de laïcité, d'égalité et de solidarité, nous condamnons le Front National, qui dans son programme nie ces valeurs.

Nous appelons à participer largement au rassemblement républicain organisé par la coordination oullinoise de vigilance face à l'extrême droite
(Front de Gauche, PCF, CLAC, PG, EELV, GU, NPA 69, PS, CGT Oullins, CFDT, FSU, MJC D’Oullins, Collectif de Vigilance contre l’extrême droite.) : le vendredi 9 mars à 18h 30 devant la Mairie d'Oullins.

 

Pierre Bénite le 7 mars 2012

 

__________________________________________________________________________

 

Appel de l'Union Locale CGT d'Oullins

 

Le Front National on n'en veut pas à Oullins

 

La crise menace l’avenir des jeunes et des plus pauvres, met à mal le vivre ensemble et les solidarités.
 

 

Elle accroît les inégalités, la précarité, l’insécurité sociale le sentiment de pauvreté et d’exclusion.
 

 

Gouvernement et patronat privilégient les plus riches et démontrent leur incapacité à sortir la France de la crise et à répondre aux besoins du monde du travail et des citoyens. Cette attitude contribue à maintenir le FN à un niveau préoccupant si l’on en croit les sondages.
 

 

La nouvelle stratégie incarnée par Marine le PEN tente de faire oublier son credo anti-libéral ainsi que son soutien inconditionnel au patronat pour gommer le fondement même de son parti sur la préférence nationale, la xénophobie et le racisme.

 

POUR FAIRE BARRAGE AUX IDEES DU FRONT NATIONAL
L’UL CGT D’ OULLINS APPELLE À UN RASSEMBLEMENT –MANIF
LE VENDREDI 09MARS A 18 H 30 DEVANT LA MAIRIE D’OULLINS

 

LE FRONT NATIONAL OU L’IMPOSTURE SOCIALE

 

La CGT entend dire NON aux idées nauséabondes de haine, de racisme, d’islamo phobie, d’exclusion, ainsi qu’à la remise en cause des droits fondamentaux.

 

A savoir :

  • Droit au logement pour tous
  • Droit à la santé pour tous.
  • Droit à disposer de son corps (interdiction IVG)
  • Droit à l’emploi pour tous
  • Droit à la retraite à 60 ans

 

Et la liste est encore longue des reculs que souhaite le FN.

 

La CGT tient à réaffirmer ses valeurs:


  • Egalité et solidarité
  • De laïcité et de justice
  • De progrès social et d’emploi.
  • De défense des services publics.
  • De paix

 

La CGT démasque le programme du FN.
 

 

1. Retraite à 60 ans


Le programme du FN entend supprimer toute notion d’âge légal de départ à la retraite, ce qui est tout à fait en cohérent avec son attitude lors du conflit des retraites, Marine le PEN traitant les manifestants « d’émeutiers » demandait des mesures radicales pour éviter la paralysie du pays suite aux nombreuses manifestations.

 

2. Les contrevérités sur le coût des immigrés.
 

 

Non les travailleurs immigrés ne sont pas un coût pour la France, ils s’acquittent chaque année de 60 milliards d’impôts et de cotisations sociales alors qu’ils ne reçoivent que 48 milliards d’allocations publiques.
C’est 12 milliards de bénéfice qu’ ils rapportent au financement de la Sécurité Sociale, de l’Etat, des retraites
 

 

3. Sur la fonction publique.


Les récentes déclarations de M le PEN aux fonctionnaires ne sont qu’un leurre. Elles sont à mettre en parallèle avec ses précédentes déclarations, dénonçant, je cite : « la fuite en avant des collectivités territoriales qui devront maîtriser leurs effectifs » positions conformes aux théories de SARKOZY.
 

 

4. Sur le pouvoir d’achat.


Elle promet en matière salariale, une politique populiste de partage de la misère en prenant aux couches moyennes pour redonner aux moins payés sans jamais s’attaquer aux revenus de la Finance et aux actionnaires.
 

 

5. Sur la Sécurité Sociale.
 

 

Le FN veut s’attaquer à la gestion paritaire et prévoit une gestion par l’Etat uniquement. les contre pouvoirs n’existeraient plus et le financement accablerait les salariés pour décharger le MEDEF.
 

 

Ces exemples montrent l’intérêt du plus grand nombre à s’attaquer sur le terrain aux propositions du FN et font la démonstration qu’ils ne répondent pas aux intérêts des salariés mais visent à limiter leurs pouvoirs dans la société.

 

 

TOUS ENSEMBLE VENDREDI 09 MARS à18 H 30

DEVANT LA MAIRIE D’OULLINS.
 

 

A L’APPEL :
De la CGT,Comité des chômeurs CGT CFDT, FSU, FRONT DE GAUCHE, PCF, PS, EELV, FASE, CLAC GU, NPA69, MJC D’OULLINS,
Collectif de Vigilance contre L’EXTREME DROITE.

 

Oullins le 7 mars 2012

 

Voir les commentaires

Rédigé par aragon 43

Repost0

Publié le 8 Mars 2012

index-copie-4Communiqué de l’Union Confédérale des Retraités CGT

 

 

Danger pour la revalorisation des retraites complémentaires ARRCO

au 1er avril 2012

 

 

 

Depuis les mises en application des différentes lois et textes sur la réforme des retraites, au lieu de protéger les retraités, ceux-ci ont pour effet d’affaiblir les retraites dans leur ensemble (régime général et retraites complémentaires). La situation des retraités s’est dégradée, c’est une réalité, les retraités vivent plus mal.

 

Cette régression risque encore d’être aggravée lors du Conseil d’administration de l’ARRCO du 9 mars 2012 sur  l’augmentation des retraites complémentaires ARRCO pour le 1er avril.

 

Le MEDEF veut tenter un coup de force, en voulant se soustraire à l’accord du 18 mars 2011 (la CGT ne l’a pas signé). Cet accord prévoit que l’augmentation des retraites complémentaires se ferait sur la base de l’évolution du salaire moyen moins 1,5 point, sans pouvoir être inférieure à l’augmentation des prix.

Cette revalorisation s’effectue sur la base des prévisions d’inflation et d’évolution du salaire moyen présentées dans le cadre du PLFSS (Projet de Loi de Financement de la Sécurité Sociale).

Il y a naturellement écart entre les prévisions et valeurs constatées une fois l’année écoulée.

Un rattrapage est donc effectué l’année suivante. Pour l’année 2011, il serait de 0,55%. Le MEDEF veut le remettre en cause.

 

Si le rattrapage ne se fait pas d’une année sur l’autre, il y a un danger immédiat sur le pouvoir d’achat des 11 millions des retraités et des futurs retraités.

 

Cela est inacceptable !

 

L’Union Confédérale des Retraités CGT appelle tous les retraités à se faire entendre et à se mobiliser le 9 mars 2012, pour exiger du MEDEF et du Conseil d’administration de l’ARRCO une réelle revalorisation des retraites complémentaires le 1er avril.

 

> L’augmentation du montant des retraites complémentaires de 10%. Ceci tient compte de la hausse des prix et du retard accumulé après des années de revalorisations inférieures à l’évolution du salaire moyen.

> L’indexation des paramètres des régimes sur l’évolution des salaires.

> L’instauration d’un minimum applicable à l’ARRCO de façon à garantir des retraites au moins égales au SMIC.

Des moyens existent pour assurer le financement de l’augmentation des retraites complémentaires, c’est l’augmentation des ressources par :

> La mise à contribution des revenus financiers des entreprises.

> L’extension de l’assiette de cotisations à l’intéressement et à la participation.

> L’augmentation des taux contractuels de cotisations.

> Le retour au plein emploi.

 

Ensemble, nous disons stop à cette attaque continuelle contre le pouvoir d’achat des retraités.

 

 

Montreuil, le 7 mars 2012

Voir les commentaires

Rédigé par aragon 43

Repost0

Publié le 7 Mars 2012

 

sarkozy_parisot-abbd7.jpgDes présidents de la République, nous en avons eu de toutes sortes.

Ceux qui sont devenus sanguinaires comme Thiers, d’autres qui furent de véritables marionnettes des maitres des forges, ceux qui sont morts dans les bras de leur maitresse, mais nous n’avions pas encore vu le président confessionnal.

Hier soir nous avons assisté aux confessions du Président.

S’il a fait des erreurs, c’est à cause de sa femme qui allait le quitter au moment de son élection, et c’est pour cette raison qu’avec ses amis il trouvé refuge au Fouquet’s et ensuite navigué dans les eaux troubles de son ami Vincent Bolloré pour essayer de recoller les morceaux avec son épouse de l’époque.

Drôle d’idée pour se racamailler que de faire venir tous ses amis banquiers et de boire le champagne au point de voir ivre mort Johnny chantait faux .

Tout au long de l’émission, cela fut que justifications honteuses, celles du petit gamin qui a abusé du pot de confiture ou qui a piqué les bonbons des autres dans la bonbonne.

Mais le ton changea quand les perroquets de la 2eme chaine osasses évoquer le vrai pot de confiture, celui des riches et là il se déchaina subitement.

La colère est un vilain défaut aurait pu dire le confesseur, mais rien de cela de la bouche de ces invités de circonstances qui le ménagèrent tout au long de l’émission ne posant que des questions infantilisantes.

Avec lui, pas de coupage de parole, on le laissait débité ses habituels refrains. Le président  des riches fut tranquillisé sur sa politique d’austérité. Quelques remontrances légères et rien de méchant contre ce président qui a mis la France par terre.

Rien pour lui rappeler qu’il avait renié le seul vrai référendum, celui du non à la constitution européenne.

Ses seuls titres de gloire, hier soir, étaient sa remise en cause de la retraite à 60 ans et les mesures anti-grèves prise à la SNCF, à la RATP, à l’école.

Triste bilan d’un président du chômage et de la baisse du pouvoir d’achat.

Vint le moment de l’affrontement avec Fabius, affrontement à fleuret moucheté, où Fabius oublia totalement ses prises de position contre l’Europe libérale lors du référendum sur la constitution européenne.

2 H30 de bla-bla-bla, avec des journalistes déférents, le président des riches, comme au confessionnal, promis au confesseur qu’il ne chaparderai plus les bonbons dans la bonbonnière de tous pour ses amis les riches en proposant une taxe pour les CAC 40.

Mais cela sonnait faux.

Le confesseur aux ordres lui donna l’absolution du capital et lui demanda de faire une dizaine de chapelet pour le bonheur de Madame Parisot.

 

Bernard LAMIRAND

Voir les commentaires

Rédigé par aragon 43

Publié dans #politique

Repost0

Publié le 6 Mars 2012

Rédigé par aragon 43

Repost0

Publié le 6 Mars 2012

OJ Un envoi de mon camarade Gérard Muteau que je remercie.
    Cette contribution montre l'exacte réalité de l'Allemagne et l'on comprend mieux pourquoi
    Sarkozy et les médias vante cette Allemagne de Merkel.
    On saisit aussi l'extrême discrétion de Hollande sur cette situation et le refus de voter
    contre le système que veut imposer Merkel et Sarkozy montre qu'il faut que nous disions
    la vérité avec le Front De Gauche et les communistes ont cette responsabilité.
    Bernard Lamirand

 

Be

   je ne connais pas l'auteur de ce texte, mais il est tellement bien documenté,

   qu'’il ne peut être que fiable.




Plus qu'une germanophile, je suis même germaniste, c'est-à-dire que j'ai choisi de consacrer cinq années d'études à cette langue, à ce pays, quand bien même cela ne pouvait m'apporter du travail, ne me destinant pas à l'enseignement ! Je suis passionnée par l'Allemagne. Il y a plein de choses que je trouve formidable dans l'Allemagne contemporaine, il serait trop long de toutes les citer, disons, entre autres, la façon d'enseigner, de faire la fête, la liberté laissée aux enfants et aux ados, une certaine rigueur intellectuelle, l'éducation musicale, la recherche, Berlin, les nombreux projets d'habitats communautaires, les Volksküche, la scène électro, le rapport à l'écologie, la Forêt-noire, St Pauli, Ostermeier et le théâtre allemand. Etc?

J'aime l'Allemagne, mais en aucun cas le modèle économique allemand ! 

 

Alors là, trop c'est trop ! La dirigeante allemande (décriée dans son pays) se permet de venir se mettre à l'unisson avec notre chef de l'État nous mettre la pression pour qu'on suive leur exemple  On nous rebat les oreilles avec le « modèle allemand », la « flexibilité » nécessaire, la formidable compétitivité de ce « pilier de stabilité », l'abnégation de ces braves allemands qui se sont serrés docilement la ceinture pour sauver cette compétitivité et la croissance? Mais quelle réalité cela recouvre-t-il ? Oui, la croissance allemande est bonne, le chômage a baissé ces dernières années, mais à qui cela profite-t-il? Qu'est ce qui se cache derrière la fameuse réforme Hartz IV qu'on voudrait imiter en France? Connaissant bien l'Allemagne, je peux simplement constater ce que j'y vois : paupérisation, précarité, souffrance ! Les conditions de vie et de travail des allemands ne sont pas du tout enviables! Et mon impression est largement confirmée par les chiffres ! Mis bout à bout, c'est édifiant !


Jugez par vous-mêmes :

 Pas de salaire minimum : un rapport de l'Institut du travail de l'université de Duisbourg-Essen a établi que plus de 6,55 millions de personnes en Allemagne touchent moins de 10 euros brut de l'heure, soit 2,26 millions de plus en 10 ans. Par ailleurs, 2 millions d'employés gagnent moins de 6 euros de l'heure Outre-Rhin et, en ex-RDA, ils sont nombreux à vivre avec moins de 4 euros par heure, c'est-à-dire moins de 720 euros par mois pour un temps complet.


- Pauvreté : 6,5 millions de travailleurs, c'est à dire 22% des actifs, vivent sous le seuil de pauvreté. Les 10% des travailleurs les plus pauvres ne gagnent que 259 euros par mois. Les 10% d'au dessus gagnent seulement 614 euros par mois. Il y a 12 millions de pauvres (= moins de 940 euros par mois pour 1 personne seule) sur 82 millions d'habitants), soit 15% de la population (c'est plus qu'en France).


Entre 1992 et 2006, le revenu des 10% les plus pauvres a baissé de 13%, tandis que celui des plus riches s'est accru d'un tiers. 42% des familles monoparentales vivent de l'allocation Hartz IV (équivalent de  notre RMI). 70% des chômeurs allemands vivent sous le seuil de  pauvreté. Il y a 7 millions de Hartz IV en Allemagne. Les 660 euros  que touchent en moyenne les allocataires d'Hartz IV sont inférieurs au seuil de pauvreté. Ces allocataires ne comptent pas dans les chiffres du chômage. En février 2010, la Cour constitutionnelle de Karlsruhe a finalement déclaré la Loi Hartz IV constitutionnelle, mais demandé au législateur de revaloriser l'allocation de base. La Cour a notamment jugé que le mode de calcul retenu violait le droit au "minimum vital / digne" garanti par la constitution. De 359 euros par personne,  l'allocation minimum a depuis été revalorisée à 374 euros?


- Baisse du pouvoir d'achat : 80% des actifs ont perdu du pouvoir d'achat entre 2000 et 2010. La baisse du pouvoir d'achat est en moyenne entre 2000 et 2012 de 2,5% pour l'ensemble des salariés, pour les 5 catégories les plus précaires de 5 à 22% .


- Précarité de l'emploi, explosion du temps partiel et de l'intérim : la réforme Hartz IV a conduit à une telle multiplication des petits boulots, à 5 ou 8 heures par semaine, que la durée moyenne du travail est tombée à 30,3 heures. Création des contrats "Minijobs" (contrat de travail précaire, de courte durée et moins taxé) et des contrats "Midijobs" (salaire compris entre 400 et 800 euros par mois). Jusqu'à 400 euros, le patron est exonéré de charges. Le salarié aussi, mais du coup il ne cotise pas pour la retraite et l'assurance-maladie. En cas de perte de ce boulot, il n'a pas de droit à l'allocation chômage. Il y a 6,5 millions de « mini-jobers » avec des emplois à 400 euros pour 60h par mois ; 7, 84 millions d'emplois à temps partiels. Sur les 322 000  emplois crées en 2010, 57% sont des temps partiels. .En dix ans,  l'Allemagne a créé deux millions d'emplois à temps partiels, de courte  durée : 18,3 heures en moyenne. Il y a 1 million d'intérimaires ; pour  exemple, l'usine BMW de Spandau n'a pas embauché de CDI depuis 2001, et 26%de ses salariés sont intérimaires.


- Baisse des salaires : Le salaire moyen a baissé de 4,2% en dix ans


- Baisse de l'espérance de vie : l'espérance de vie des personnes  aux plus faibles revenus ,ceux qui touchent moins des trois quarts du  revenu moyen , est passée de 77,5 ans à 75,5 ans en seulement 9  ans (2001 à 2010); en ex-RDA, la chute de l’espérance de vie des petits revenus est encore plus marquée : elle est passée de 77,9 ans à 74,1 ans sur la même période.

 

- Précarité des séniors : seulement 26,4% des personnes âgées de 60 à 64 ans occupaient en mars 2011 un emploi soumis à cotisations sociales. Moins de 19% occupaient un emploi à temps plein. Rappelons que ces mêmes séniors ont vu l'âge de départ en retraite reculer? sans pour autant trouver du travail. Le développement de l'épargne-retraite privée est par ailleurs encouragé avec la mise en place d'un système complémentaire de pensions privées par capitalisation avec incitations fiscales. Selon le ministère des affaires sociales, plus de 660 000 séniors de 65 à 74 ans ont un emploi à temps partiel pour compléter leur pension. Lire à ce sujet cet article  .


Récemment le quotidien Die Welt a rapporté que les chiffres du chômage des seniors sont truqués. Un chômeur de plus de 58 ans sur deux n'est plus répertorié dans les chiffres de la Bundesagentur für Arbeit (l'agence pour l'emploi). Le ministère du Travail a d'ailleurs dû reconnaître que début 2011,  seulement 43% des seniors bénéficiaires du chômage étaient enregistrés sur les listes.


- Le chômage et le Hartz IV : Seule la 1ère année de chômage est indemnisée. La 1ère année de chômage est indexée sur le dernier salaire; Ne peut toucher cette allocation que celui qui dispose de moins de 9750 euros d'économies, sinon il faut vivre sur ses avoirs. Les chômeurs de moins de 25 ans qui vivent chez leurs parents voient leur indemnité baisser de 20%. Au-delà d'une année, les chômeurs ont droit à une allocation de 370 euros, somme modulée en fonction des revenus du couple, de son patrimoine et du nombre d'enfants, une partie du loyer  et du chauffage est remboursée par l'agence pour l'emploi , à condition d'accepter les emplois qui leur sont proposés. L'allocation est réduite de 60% en cas de deux refus la même année. Elle est supprimée au troisième refus. Y compris si l'emploi est en dessous de la qualification. La prostitution étant légale en Allemagne, une chômeuse a été radiée pour avoir refusé d'être secrétaire dans un bordel? no comment? (il me semble que ça a été invalidé par la Cour constitutionnelle).


Les « Jobs à 1 euro de l'heure », censés permettre aux chômeurs de garder une vie sociale et le contact avec le monde du travail, ne peuvent être refusés par les chômeurs (qui du coup sortent des statistiques du chômage). Par exemple, une douzaine de scientifiques sans emploi ont été obligés par la « Bundesagentur für Arbeit » (agence pour l'emploi) de travailler pour l'université de Hambourg (à 1€/h).

 

-      Un service de l'emploi scandaleusement intrusif: des agents s'invitent au domicile des chômeurs, épluchent les relevés de compte, ouvrent les frigos pour voir si il y a des dépenses inconsidérées, vérifient que vous êtes bien en colocation et non en couple?


- Des écoles qui préparent les enfants à une vie de Hartz IV : dans leur livre « Deutschland dritter Klasse », Julia Friedrichs, Eva Müller et Boris Baumholt font un état des lieux hallucinant, au travers de témoignages. L'un d'eux est frappant : dans une école spécialisée pour enfants en difficultés à Bochum, les enfants et ados apprennent comment composer un petit déjeuner pas cher en utilisant les promotions, à meubler un appartement de 40m2, à étudier les tracts de chez Aldi?.  

Un reportage vidéo à pleurer a aussi été réalisé dans cette école.

 

Cerise sur le gâteau,l'Organisation Internationale du Travail affirme dans un rapport récemment publié que la politique allemande de compétitivité est « la cause structurelle » de la crise en zone euro !


Vous en avez cauchemardé, Schröder et Merkel l'ont fait ! Alors, dites le partout autour de vous, à vos amis, à vos collègues, à ceux qui pensent voter pour Sarkozy ou Bayrou (grands défenseurs de ce modèle) :

Il faut refuser de suivre cette voie !


Schröeder : responsable du PSD membre de l'internationale socialiste.

 

Voir les commentaires

Rédigé par aragon 43

Publié dans #Actualités

Repost0

Publié le 6 Mars 2012

Hier soir, je me suis infligé de regarder la fée Carabosse sur le première chaine avant le passage de Jean Luc Mélenchon qui a été certainement le plus convainquant, défendant le projet partagé, répondant aux questions des invités-es et donnant une autre dimension au débat présidentiel.

Ce matin, on l'annonce à 9,5 %: je pense qu'il va dépasser les 10 % et rattraper les Bayrou et Le Pen.

Mais, comme je l'ai dit, je réserve ce bref blog à la fée Carabosse qui a été horrible hier soir et qui a montré son vrai visage: celui de la haine que déversait Brasillach, le collabo, celui qui criait à la mort des juifs et des communistes et qui a été fusillé à la libération.

Elle n' a pu que montrer ses griffes quand elle fut attaquée sur le "Bal des fascistes de Vienne" auquel elle a participé.

Cette femme respire la haine.

J'ai pensé à cette belle chanson de Jean Ferrat pour lui répondre.

 Bernard LAMIRAND

Voir les commentaires

Rédigé par aragon 43

Repost0

Publié le 5 Mars 2012

safe image.phpPUBLIÉ LE 20 janvier 2012
Rencontre-débat de l’Institut d’histoire sociale CGT
Le Front national démasqué par l’histoire

Plus de 400 personnes ont participé hier 19 janvier à la rencontre débat de l’institut CGT d’Histoire sociale sur le thème, "Le Front national démasqué par l’histoire".
- En quoi le Front national est-il un parti d’extrême droite ?
- A-t-il changé au cours des années ?
- Est-il devenu un parti comme les autres ?
- Quelle est la réalité de son programme social ?
- Pourquoi courtise t-il les travailleurs ?

Les travaux ont été conclus par le secrétaire général de la CGT, Bernard Thibault (Lire le texte)

 

Pour la Vidéo, cliquez  ci- après: Le Front National démasqué par l'histoire.

Voir les commentaires

Rédigé par aragon 43

Repost0

Publié le 4 Mars 2012

VISAGE-HIDEUX-DES-CHAROGNARDS-DE-LA-REPUBLIQUE.jpgLettre posthume

 

J’ai fait cette lettre après avoir entendu, hier soir à Bordeaux, des thèses d’extrême droite développées par Sarkozy.

 

Monsieur Charles,

Je vous écris cette lettre pour vous dire ce que je pense de cette France bouleversée par un certain Sarkozy qui se dit des vôtres.

Ne pourriez vous pas lui mettre le pied au derrière !

Certes  il fait partie de votre héritage, mais vous savez, quelquefois il arrive que les petits enfants détestent leurs grands parents au point qu’ils les renient, surtout quand ceux-ci sont des crétins et se sont avilis au fil du temps de cette cinquième république qui les a fabriqués.

Vous qui avez lutté avec les communistes pour libérer la France de l’occupation, et de la pire chose qui pouvait nous arriver -  la collaboration avec les nazis d’une grande partie de l’élite française de l’époque, avec Pétain comme chef de file - vous devez en ce moment vous retourner dans votre tombe ?

Monsieur Charles, le gaullisme de la libération est définitivement enterré avec cet individu qui a pris les rênes de la France en 2007 : n’est-ce-pas un néo-pétainisme qui a jaillit et qui, aujourd’hui, veut rivaliser et s’encanailler avec vos pires ennemis de l’époque sur les thèmes les plus éculés de la France " Maurassienne" ou encore de cet écrivain Brasillach que vous avez fait fusillé à la libération pour ses appels à éliminer les juifs et la racaille du Front populaire ?

Aujourd’hui que reste-t’il de votre gaullisme que j’ai combattu en tant que communiste mais dont j’avais un certain respect pour ce qu’il défendait comme nous : l’indépendance de la France.

Il n’en reste presque plus rien, actuellement, Monsieur Charles ;  et ce pitoyable Sarkozy vient d’apposer la signature de la France à l’acte qui nous place désormais sous la contrainte et le fer de cette Europe du capital.

Ce sont tout compte fait des néo-pétainistes qui ont resurgi à l’ombre de la crise et se sont glissé dans vos habits de la cinquième république qui fut votre plus grande c…

Vous avez mis en place un système autre que la quatrième république, que vous dénonciez, comme étant le régime des partis, mais votre système a dérivé vers ce qui est le plus détestable :  les copains et les coquins.

Ce sont des clans qui dirigent le pays et cette maladie gagne actuellement l’Europe où s’installent de nouveaux fascistes, comme en Hongrie, ou bien des banquiers véreux comme en Italie et en Grèce n’ayant reçu aucun pouvoir des peuples mais leur faisant payé leurs larcins.

Cette façon de faire, c’est pour la France ce régime personnel que vous avez institué, il est anachronique avec le monde que nous vivons maintenant et les peuples commencent à réagir, il  bénéficie encore de l’impéritie de la sociale-démocratie qui n’ose pas le changer et qui gesticule autour de ce fiasco du sauveur suprême et se grime, elle aussi, en rédemptrice pour ne rien changer.

Ceux qui vous ont succédé ont pillé la France industrielle ou l’ont transporté là où la main d’œuvre est presque gratuite pour faire davantage de profit.

Vous, vous êtes parti à Londres pour libérer la France, eux sont partis et partent chaque jour vers les paradis fiscaux pour ne pas payer d’impôts et jouir de leur butin pris aux salariés .

Regardez-les ces commensaux de Sarkozy, ils viennent tous de l’industrie, qu’elle soit celle de l’acier, du textile, des métaux rares ou d’ailleurs, ils ont fait fortune sur le dos du peuple et vivent aujourd’hui repus de milliards d’euros qui leur tombent « tout cuit dans le bec ».

Ils ont pignon sur rue, ils sont les nouveaux dieux de cette cinquième république du fric, ils dispensent le pognon en fonction de leurs intérêts et le chef de l’Etat leur est assujetti comme nous l’avons vu avec les « Lejaby » où il a dû courber l’échine pour qu’ils viennent à son secours en ces temps d’élection.

Je ne citerai pas de noms, vous les connaissez, ils ont grandis dans l’ombre de la cinquième république, de l’argent roi,  ils sont tous issus du fumier de la spéculation financière, ils ont en même temps ruinés cette France que nous avions eu tant de peine à reconstruire à la libération et dans les années qui ont suivies Monsieur Charles.

Ce doit être une honte pour vous de voir comment ils ont liquidé l’indépendance de la France en acceptant un traité  européen qui la mettait à genoux et la rendait dépendante d’un système assurant à l’Allemagne la suprématie économique permettant à celle-ci de dicter sa loi d’airain du profit.

Le pire pour vous, c’est qu’en même temps, ils ont bafoué votre trouvaille de la cinquième république, le référendum. Ils ont renié le référendum et le résultat à cette constitution européenne écrite par votre pire ennemi Giscard le libéral, voté par le non à près de 55 % des français en 2005, pour faire ensuite approuver par les assemblées le même texte qui assurait la victoire des  « coblençards ».

En d’autres temps, Monsieur Charles, un tel référendum aurait entrainé la démission du gouvernement et même du Président de la République, comme vous l’aviez fait en 1969 lors de votre référendum portant sur la réforme du Sénat et de la régionalisation, ou vous étiez parti avec une certaine grandeur, je le reconnais et qui était la reconnaissance de votre défaite face à 1968 où votre système montrait ses premières failles.

Maintenant votre progéniture UMP a atteint le stade de l’indicible.

Se voyant battue, elle ne sait plus quoi faire pour garder le pouvoir et ses prébendes. Elle chasse maintenant ouvertement sur les terres de l’extrême droite et de vos ennemis du temps  de l’occupation de la France et de la guerre d’Algérie et les généraux félons sont ceux qui aujourd’hui viennent de vos rangs.

Quand un UMP épouse les thèses de l’extrême droite comme nous venons de le voir avec Guéant, peut-il être encore un gaulliste Monsieur Charles ?

Vous allez me dire que Sarkozy et Guéant se sont plus de votre bord, soit ;  mais ce néo-pétainisme qui dirige la France et qui, en 5 ans, l’a complètement démolie tant sur le plan économique, social mais aussi moral, n’est-il pas  que le substrat de cette cinquième république qui conduit et conduira, si elle demeure, la France dans l’abîme.

La France est devenue un sorte de filiale d’un monde de l’argent et plus encore un monde dominé par ce que vous détestiez le plus, « l’américanisation de la France » que vous aviez tout de suite combattu en descendant du bateau à Bayeux en juin 1944 et qui vous avait permis de regagner les berges de la France pour empêcher immédiatement un pouvoir US à travers l’AMGOT.

Heureusement qu’ils y avaient les communistes pour vous donner les moyens pour que le France ne devienne pas une terre américaine.

Et qui plus est, l’individu qui est à l’Elysée, s’est inscrit dans une sorte d’allégeance aux forces américaines et de la CIA à travers le retour de la France dans l’OTAN que vous aviez mis à la porte dès votre retour au pouvoir en 1958.

Ce président, aujourd’hui, pour exister, n’a plus que la chasse à courre contre les immigrés, les jeunes banlieusards, les fraudeurs que seraient ceux qui tombent malades, les bouchers et leur viande hallal ou pas :  c’est lui et son homme lige Guéant qui enfourchent les discours de haine ressemblant à ceux que distillaient les journaux d’extrême droite dans les années 30.

C’est une France de « Montoire » que Sarkozy est entrain d’installer dans notre pays, Monsieur Charles ! Une France de la défaite et qui accepte que son budget soit vu et censuré par l’état-major capitaliste de Bruxelles dominé par l’Allemagne de Merkel.

C’est une France, qui, demain, n’aura plus son mot à dire pour un monde meilleur puisqu’elle sera celle d’une France dominée plus que jamais par l’argent et les coquins de la finance.

Monsieur Charles, où est cette indépendance dont vous vous étiez fait le chantre ?

Elle est, Monsieur Charles, à refaire et c’est ce que le Front de Gauche veut entreprendre avec « L’humain d’abord » et le 18 mars nous serons à la Bastille pour une nouvelle république car la vôtre a sombré dans le néo-pétainisme, Monsieur Charles.

Bernard LAMIRAND

 

Voir les commentaires

Rédigé par aragon 43

Publié dans #politique

Repost0