LEO FERRE PAUVRE RUTEBEUF

Publié le 21 Juin 2013

LEO FERRE  PAUVRE RUTEBEUF

En ce jour de fête de la musique, on peut aussi chanter les poèmes le plus beaux.

BL

Qui était Rutebeuf ?

Quelques données recueillies sur Wikipédia

Biographie

Il doit probablement son nom au surnom « Rudebœuf » (bœuf vigoureux), qu'il utilise lui-même dans son œuvre. On ne sait quasiment rien de sa vie sauf qu'il était probablement un jongleur avec une formation de clerc (il connaissait le latin). Il serait originaire de Champagne (il a décrit les conflits à Troyes en 1249), mais a vécu adulte à Paris. Son œuvre, très diversifiée, qui rompit avec la tradition de la poésie courtoise des trouvères, comprend des hagiographies (Vie de Sainte Helysabel), du théâtre (Miracle de Théophile), des poèmes polémiques et satiriques (Renart le Bestourné ou Dit de l'Herberie) envers les puissants de son temps. Rutebeuf est aussi un poète « personnel », l'un des premiers à nous parler de ses misères et des difficultés de la vie. Parmi ses vers les plus célèbres on trouve certainement ceux issus des Poèmes de l’infortune : « Que sont mes amis devenus, que j’avais de si près tenus, et tant aimés ... »

Les poèmes de Rutebeuf ont inspiré Léo Ferré qui en a fait une chanson qu'il a intitulée Pauvre Rutebeuf. Plusieurs interprétations de cette chanson existent, entre autres : Léo Ferré (1955 en studio, 1958, 1984 et 1986 en récitals), Catherine Sauvage (1956), Germaine Montero (1956), Cora Vaucaire (1957), Jacques Douai (1957), Marc et André (1961), Joan Baez (1965), Hugues Aufray (1967), Nana Mouskouri (1970), Hélène Martin (1975), Petru Guelfucci (1988), James Ollivier (1988), Philippe Léotard (1994), Marc Ogeret (1999), Didier Barbelivien (2003), Alain Barrière (2007) et Dani Klein (Vaya Con Dios) (2009), Jan De Wilde (2010)2.

Rédigé par aragon 43

Publié dans #EVENEMENTS

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article