LE TORCHON DE "SAUVEGARDE DES RETRAITES"

Publié le 2 Juin 2013

LE TORCHON DE "SAUVEGARDE DES RETRAITES"

LE TORCHON DE SAUVEGARDE DES RETRAITES

Depuis quelques jours, des messages sont envoyés par « Sauvegarde des retraites » pour montrer du doigt des malheureux qui reçoivent le minimum vieillesse.

Le torchon de « Sauvegardes des Retraites » organisation de droite liée à des mouvements libéraux nés aux Etats-Unis, vise toujours à s’attaquer à ceux qui bénéficie d’aides ou de régimes particuliers qu’ils soient français ( régimes spéciaux- fonctionnaires-SNCF-EDF etc.) et aussi ceux des personnes étrangères vivant en France.

Elle bénéficie sous cape du soutien de l’UMP et du Front National.

Cette organisation, ce n’est pas nouveau, reproche à des travailleurs étrangers ayant fait carrière professionnelle en France de toucher indument des retraites et les accusent volontiers de fraudes.

Cette organisation n’a jamais parlé de la fraude des rentiers qui placent leurs revenus dans les paradis fiscaux et les arnaques des fonds de pensions dont elle défend l’existence.

Cette organisation vise, me semble t’il, le minimum vieillesse qui n’a rien à voir avec les retraites et qui est une solidarité envers des personnes privées de ressources et qui existe depuis belle lurette.

A signaler que des règles fonctionnent avec un certain nombre de pays pour bénéficier de ce minimum vieillesse, notamment avec les pays de la Communauté Européenne, mais plus largement toutes personnes habitant régulièrement en France peut bénéficier de l’ASPA.

A signaler que les sommes versées au titre de l’allocation de solidarité personnes âgées sont recouvrées sur la succession de l’allocataire.

Concernant les droits en matière de personnes âgées, la législation française accorde donc un minimum vieillesse à toute personne ou couple vivant régulièrement en France.

C’est contre cela qu’éructe « Sauvegarde des retraites » et elle vise l’allocation de solidarité aux personnes âgées de plus de 65 ans qui est une allocation destinée aux personnes âgées disposant de faibles revenus en vue de leur assurer un niveau minimum de ressources. Elle remplace depuis le 1er janvier 2006, le minimum vieillesse créé en 1956, pour les vieux, vivants en France et n’ayant pas ou peu cotisé.

Elle met cela en opposition avec des agriculteurs qui gagneraient moins que ces personnes dont elle dit qu’elles n’ont jamais travaillé en France.

Or les agriculteurs touchent une retraite MSA (Mutualité sociale Agricole) et si leur revenus de retraités est insuffisant, l’ASPA leur est alors attribuée, et Sarkozy a augmenté de 25 % le niveau de cette allocation en visant cet électorat là dont particulièrement les femmes qui n’ont jamais cotisé et ont obtenu des revenus de l’exploitation agricole et très élevés.

Les personnes que visent « Sauvegardes des retraites », qui est d’ailleurs par son appellation une sorte d’antiphrase puisque cette organisation clame plutôt la mise en place d’un régime de retraite par capitalisation destructeur de droits à la retraite. Ce sont donc les personnes âgées étrangères qu’elle vise. Peu en fait sont concernés par cette mesure puisque la plupart ont eu des contrats de travail en France et sont devenus des retraités affiliés à nos régimes de retraites par répartition.

Les quelques 500000 personnes qui bénéficient de ces aides sont en majorité des femmes seules ayant peu d’années de cotisations ou pas du tout.

Ce nombre d’allocataires tend à se réduire d’une façon considérable du fait de l’extension du travail salarié et que le plupart des bas salaires bénéficient d’un autre minimum, le minimum contributif qui concernent des salariés ayant peu cotisé.

Il y a un « restant » pris en compte par le service de l’Allocation spécial (SASV) : il ne concerne qu’une dizaine des milliers de personnes provenant de réfugiés ou de diversités de situation mais qui représente peu.

IL est alors minable de bâtir une vindicte contre quelques personnes qui ont souvent tout perdu et qui ont besoin d’aide et de fraternité.

les culs-bénis traditionalistes de cette organisation qui prêche la charité dans les églises feraient bien de se rappeler des paroles de Jésus.

Cette organisation devrait plutôt s’appeler « sauvegarde des profits ».

Le montant actuel de l’Aspa est de 1222,27 pour un couple.

Qui peut reprocher ces petites sommes pour survivre alors que d’autres en ce moment s’octroient des revenus annuels de plusieurs millions d’euros.

Cette nouvelle attaque de « Sauvegardes des retraites » se situe au moment où va s’engager des discussions sur l’avenir des retraites par répartition et aussi des régimes spéciaux menacés.

Derrière il y a la volonté de faire pression pour aller vers des régimes par capitalisation comme cette organisation le prône.

Bernard LAMIRAND

Rédigé par aragon 43

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article