SENAT: LA DEFAITE DE SARKOZY ET DE LA DROITE

Publié le 27 Septembre 2011

 

 

UNE NOUVELLE DEFAITE DE LA DROITE ET DE SARKOZY

 

Les élections sénatoriales viennent d'avoir lieu.

Le Sénat change de majorité et devient à gauche.

Le Parti communiste ne s'en tire pas trop mal : il perd deux élus et en gagne un et il faut tenir compte qu'en 2008 le PCF avait perdu de nombreuses municipalités, notamment en Seine Saint Denis ( une remarque cependant : qu'est allé faire Pierre Laurent en position non élu à Paris).

Le tout, maintenant, est de savoir quoi faire de ce changement chez les sénateurs.

Un moyen puissant pour contrer le gouvernement dans sa casse sociale et notamment sur son

objectif de mettre en place la règle d'or : celle qui défend le veau d'or.

Nous allons voir, grandeur nature, l'attitude du PS au Sénat . Sera t-elle celle de travailler avec ses partenaires communistes de vrais changement en anticipant sur un programme vraie de gauche ou s'enfermera t-elle dans une continuité de la politique libérale avec un groupe socialiste imbu de son pourvoir.

Il est évident alors que son comportement nous renseignera sur les possibilités d'une vraie alternative à gauche.

Je verrai bien autre chose : des projets de loi à débattre et à faire voter qui anticiperaient une vraie gauche élue en 2012.

Par exemple, un premier projet ramenant la retraite à 60 ans.

Certes, on dira que l'Assemblée nationale à majorité de droite aurait le dernier mot pour refuser mais qu'importe, un projet de cette nature présenté par le Sénat susciterait l'espoir et la confiance retrouvée dans une vraie gauche.

D'autres projets pourraient être présentée notamment la renationalisation des banques et la création d'un pôle bancaire ayant vocation à prêter de l'argent pour investir dans l'emploi industriel et dans une éthique permettant de développer l'emploi et les salaires.

Voilà quelques réflexions pour lancer des projets anticipant les élections de 2012 et permettant de mettre en œuvre des projets de gauche.

 

Bernard LAMIRAND

s

Rédigé par aragon 43

Publié dans #politique

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
A

Autant malgré certaines exceptions, je n'ai aucun ami en commun avec des personnalités d'extrême droite qu'elle soit religieuse, intellectuelle ou/et politique autant de même pour l'extrême
centre qui est rallié à l'extrême droite ultra-libérale et poujadiste côté Le Pen père qui aujourd'hui est minoritaire car Marine économiquement ce n'est plus ça. Si elle a repris les thèses
xénophobes et poujadistes du père, elle s'est dédouané du discours économiques en s'adaptant aux craintes de la crise et surfant sur l'euroscepticisme de gauche avec une europhobie ancrée
malheureusement dans une bien-pensance intellectuelle qui va de Zemmour à Soral en passant par Paul-Marie Couteaux ex-chevenementiste, ex-villiériste qui fait partie de son staff. En gros Marine
Le Pen a détruit le Mpf de Philippe de Villiers dont une partie des militants ont rejoint le parti de droite extrême de Dupont-Aignan qui sous couvert d'anti-sarkozysme primaire cache un projet
xénophobe, europhobe et poujadiste qui n'a pas grand chose de différent avec celui du Fn. Si Sarkozy a encore une certaine crédibilité pour beaucoup à droite, c'est que sur l'Europe à part
François Hollande et François Bayrou d'un autre côté, personne ne tient des propositions cohérentes et réformistes face à la crise économique qui a développé le chômage et la misère. Si Sarkozy a
été élu président c'est aussi que sur le thème de l'Europe, il a su en partie convaincre sur ce thème en dehors des 7 millions qui ne se sont pas déplacés sans leur renvoyer la pierre mais
seulement à ceux qui se plaignent et ne savent pas faire trois lignes sans se rapprocher du point Godwin avec quelques fautes d'orthographe au passage. Le traité de Lisbonne remis en cause par
une partie de la gauche eurosceptique et de mauvaise foi est une erreur qui profite à Sarkozy depuis bien longtemps. A part le TCE, Sarkozy n'a rien fait de bien sinon beaucoup de choses injustes
et inefficaces. C'est un peu comme si en 1981, certains remettaient en cause l'abolition de la peine de mort. Le TCE était modifié et été dans le programme de Sarkozy. Où étaient ceux qui
remettent en cause le TCE durant les législatives? A la pêche? Au bistrot? Qu'ils se taisent certains car ce sont les premiers idiots utiles du sarkozysme bien qu'ils s'en cachent derrière leurs
écrits je ne suis pas dupe c'est très révélateur la mauvaise foi chez certains! Je souhaite que François Hollande soit président en 2012 en rassemblant toute la gauche et au delà.
Répondre