L’ALLIANCE AVEC LE MODEM DE BAYROU

Publié le 10 Mars 2008

L’ALLIANCE AVEC LE MODEM DE BAYROU

 

Voici pour commencer une citation concernant Marie George Buffet paru ce jour dans le journal « La tribune » pour le rejet de toute alliance avec le MODEM : « Se félicitant du "recul" de la droite aux premier tour des élections municipales, la secrétaire nationale du Parti communiste Marie-George Buffet a appelé lundi à "rassembler largement à gauche" et à rejeter les "alliances contre-nature avec le Modem ».

Cette déclaration vaut son pesant d’or, en effet, ce soir à la télévision, Pujadas donnait l’information suivante : le Modem Marseillais fusionnerait avec la liste d’Union de la Gauche et le Parisien vient de déclarer : «  Les choses avancent vite à Marseille où le socialiste Jean-Noël Guérini négocie avec le MoDem. Selon nos informations, l'accord serait scellé. Jean-Luc Bennhamias, ancien Vert passé sous la bannière orange, qui a obtenu 5,54% des suffrages au premier tour, va appeler à l'alliance pour empêcher la réélection de Jean-Claude Gaudin, vice-président de l'UMP ».

Ces informations si elles étaient confirmées nous entraînerait à autre chose que quelques candidatures isolées de membres du Modem parce qu’il s’agirait d’un accord d’Union entre la droite centriste et les partis de gauche à Marseille.

Je pose la question suivante à la direction nationale : va-t-elle couvrir un éventuel accord à Marseille avec le MODEM ?

Pour battre Gaudin, faut-il aller jusqu’à se renier ?

Quelle est la position des communistes Marseillais et pas seulement de quelques dirigeants ?

Je rappelle que précédemment, j’avais critiqué la façon dont les responsables communistes marseillais avaient baissé pavillon, sur qui devait mener la liste, dans un arrondissement où le maire sortant était communiste.

Les manœuvres et magouilles de tout genre ne vont-ils pas se multiplier, le discours de Ségolène Royal appelant à fusionner avec les listes du MODEM montre la direction dans laquelle s’engage le parti socialiste : aller vers son ancien péché mignon : l’alliance privilégiée avec les centristes est une probabilité qui devient effective dans ces élections municipales et cantonales et prépare le terrain à des alliances sociales libérales.

Les communistes viennent de faire de bons scores au premier tour des municipales et des cantonales parce qu’ils ont mis en avant leur identité de communistes dans des listes d’union où encore en se présentant seuls lorsque les socialistes voulaient leur enlever des sièges.

Que va dire la direction du parti ? La déclaration de Marie George Buffet ne vaut elle indication pour tous les communistes de se retirer immédiatement de ces listes qui ne peuvent que créer de la confusion dans nos rangs et y compris parmi les électeurs qui vote communiste.

Bernard LAMIRAND

 

.

 

Rédigé par aragon 43

Publié dans #communisme

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article