Publié le 18 Août 2014

CROISSANCE ZERO DECLARATION PCF

Croissance zéro pour un maximum de chômage, de dette et de déficits (Olivier Dartigolles)

Il y a tout juste un mois, lors de son intervention du 14 juillet, François Hollande parlait une nouvelle fois de croissance et de relance, de petits mieux pour des jours meilleur tout en maintenant le cap d'une politique injuste et inefficace. Pour Manuel Valls, alors que les indicateurs économiques et sociaux présentent tous, semaine après semaine, les uns après les autres, une très grave aggravation pour la France dans un contexte européen plombé par l'austérité, la solution serait " le pacte de responsabilité, tout le pacte et encore plus loin que le pacte".

Après la publication du nullissime chiffre de croissance pour le second trimestre, tous les Diafoirus de la saignée budgétaire se retrouvent sans rien, les bras nus car ni le chômage, ni la dette, ni les déficits ne sont réduits. Ils ont tout faux et sur toute la ligne. Michel Sapin, l'ami de la finance, en appelle aujourd'hui à l'Europe après avoir soutenu JC Junker à la tête de la commission européenne. Quelle mascarade !

Puisque cette politique est en échec, alors qu'elle sème désolation et souffrance et qu'elle prive d'une dimension essentielle, l'espoir, le gout de l'avenir et du progrès, il faut tout simplement en changer. Il est possible de redresser notre pays et l'Europe avec des réformes allant dans le sens opposé à ce qui est fait aujourd'hui. Il y a urgence à s'y atteler.

Olivier Dartigolles, porte-parole du PCF

Voir les commentaires

Rédigé par aragon 43

Publié dans #politique

Repost0

Publié le 17 Août 2014

Une rencontre amicale
Une rencontre amicale

PHOTO :Ce n'est plus du relationnel mais un amour filial entre les socialistes et le capital.

VALLS SERA RECU AVEC LES HONNEURS AU MEDEF

Puisque le monde du travail n’en veut plus et l’exècre au plus haut point, il ne lui restait qu’a aller recevoir les saints sacrements du Medef. C’est fait….

Tous le grands capitalistes, les spéculateurs, les fraudeurs, les drogués du dividende seront là pour l’accueillir et le féliciter.

Il aura la médaille du Medef, celle du meilleur faiseur de profit.

Ainsi le premier ministre va se rendre à l’Université d’été du Medef à Jouy en Josas cette semaine pour faire mieux que la première visite d’un premier ministre socialiste Jean Marc Ayrault qui avait ouvert le bal.

Il faut dire que le président du Medef Pierre Gattaz a mis les petits plats dans les grands pour le recevoir en volant à la rescousse du gouvernement à l’annonce des mauvais chiffres annonçant une croissance pour ainsi dire plate et proche de la récession.

Pierre Gattaz indiquant à cet effet tout le bien qu’il pensait - évidemment- du pacte de responsabilité et de la baisse des coûts salariaux.

Cette visite au Medef s’inscrit donc dans une véritable collaboration de classe entre le patronat et le gouvernement socialiste.

Ce n’est donc plus une visite protocolaire ou de politesse et c’est en fait l’application des mesures longtemps préconisées par le Medef, la droite, Sarkozy auxquelles Valls et Hollande se sont convertis abandonnant toutes leurs promesses électorales.

Un sondage vient de paraitre et indique que plus de 80 % de la population ne fait pas confiance à ce gouvernement. En fait il ne reste que la classe bourgeoise, les repus et les nantis pour adhérer au pacte de responsabilité et faire confiance à ce gouvernement.

Dans quelques jours se déroulera l’université des socialistes à la Rochelle. Y aura-t’il échange de bons procédés et verrons nous le patron du Medef venir indiquer la voie à suivre à tous les militants socialistes ?

Peut-être qu’il encore trop tôt pour une telle visite mais à voir les dirigeants socialistes se déculotter devant le Medef, cela ne saurait tarder.

Certes les socialistes de base n’apprécieraient pas une telle venue - encore que - mais comme le disait un journaliste de France inter ce matin : « cette initiative va envenimer encore plus les rapports à gauche ». En effet, une telle initiative devrait faire sortir de leurs gonds tous ceux qui se sentent de gauche.

Jusque quand les militants socialistes vont-ils accepter d’être que des « carpettes » ?

Ils leur restent une seul chose à faire s’ils ont encore du courage, c’est de pourrir totalement l’université de la Rochelle et d’exiger un référendum des adhérents pour décider d’appliquer une politique réellement à gauche et à contrario de celle du Medef et des grandes sociétés capitalistes qui sont derrière toutes les saloperies du gouvernement socialiste.

Alors le militants et adhérents socialistes : allez vous enfin réagir et dire ça suffit ?

Allez vous demander l’annulation du pacte de responsabilité ?

Allez- vous exiger l’augmentation du Smic, des salaires, des retraites ?

Allez-vous prendre de vraies mesures contres les licenciements et les fermetures d’entreprises ?

Allez-vous remettre en cause les mesures de casse de la Sécurité sociale ?

Allez-vous faire en sorte que soit annulé toutes les aides financières au capital ?

Allez vous exiger une vraie politique fiscale faisant payer le capital et les gros actionnaires ?

Oui, à cette rentrée vous êtes au pied du mur : ou croupir dans la politique actuelle en faveur du Medef ou ruer dans les brancards et voter contre les mesures que prendra ce gouvernement à la rentrée contre le monde du travail.

Bernard LAMIRAND

Voir les commentaires

Rédigé par aragon 43

Publié dans #politique

Repost0

Publié le 15 Août 2014

LA MEDAILLE EN CHOCOLAT

LA MEDAILLE D’OR IMMERITEE

J’aime l’athlétisme et je suis particulièrement le championnat d’Europe qui se déroule actuellement à Zurich.

Les athlètes français nous font plaisir à voir et les résultats montrent que ce sport est à nouveau en pleine vogue dans notre pays et de nombreux jeunes s’y adonnent.

C’est aussi un puissant moyen de fraternité et d’amitiés entre les peuples et il faut voir cette amitié qui démontre qu’entre hâtlètes le racisme et la xénophobie n’existe pas et peuvent être combattu. Ceux qui les cultivent et dressent les haines en seront pour leur frais.

Cela dit les reportages sur France télévision deviennent parfois insupportables quand un des animateurs fait du paternaliste envers ces jeunes. Je n’apprécie pas qu’il colle à chaque fois qu’un athlète se distingue qu’il est le patron de la spécialité. Le mot patron a dans ces conditions des connotations de dominations, certes nous sommes dans une compétition où c’est le meilleur qui l’emporte mais faut-il à chaque fois lui dresser les lauriers patronaux ?

Un fait a marqué hier soir la compétition du 3000 mètres steeple avec la belle victoire nette et sans bavures de Mahiedine Mekhissi : celui-ci a retiré son maillot à quelques pas de l’arrivée cachant ainsi son dossard.

Le règlement est formel, la présence d’un athlète en compétition sans son dossard est passible de l’élimination. Les juges ont d’abord considéré à juste raison qu’il y avait faute et que cela ne méritait pas l’élimination mais un avertissement.

Las, les dirigeants espagnols ne l’entendaient pas de cette oreille et leur athlète finissant quatrième à des lieues de Mekhissi, pouvait alors avoir la médaille et ils posèrent réclamation. Ce qui fut satisfait par les pontifes de la Fédération Européenne d’Athlétisme qui pouvaient ainsi montrer leur autorité patronale en infligeant la sanction suprême : l’élimination de Mekhissi.

Pour les espagnols ce fut une victoire, une victoire à la Pyrrhus.

Ce jour l’athlète espagnol recevra une médaille en chocolat.

Les juges et dirigeants européens de ce sport ont ainsi montré que l’exploit sportif comptait moins qu’un maillot enlevé en signe de joie.

Bande de c...

Bernard Lamirand

Voir les commentaires

Rédigé par aragon 43

Publié dans #SPORTS

Repost0

Publié le 8 Août 2014

CGT : CONSEIL CONSTITUTIONNEL

Conseil Constitutionnel

Une augmentation du pouvoir d’achat ne peut passer que par une revalorisation des salaires et des pensions

jeudi 7 août 2014

Le Conseil constitutionnel vient d’infliger un camouflet au gouvernement en retoquant l’Article 1 de la Loi de financement de la Sécurité sociale voté le 23 juillet dernier qui prévoyait la baisse des cotisations sociales salariales.

La CGT rappelle que les cotisations sociales sont du salaire socialisé, mutualisé, qui permet de pallier au manque de revenu en cas d’aléa de la vie et d’assurer des ressources aux retraités le temps venu.

La CGT réitère son désaccord avec une politique qui vise à un affaiblissement du salaire socialisé et met en danger la Sécurité sociale.

Il est d’ailleurs très étonnant que la décision concernant les cotisations dites employeurs n’aient pas subi le même sort.

Si nous partageons l’objectif de donner du pouvoir d’achat aux salariés, nous nous opposons aux mesures votées par le Parlement.

Quoi de plus efficace que d’augmenter les salaires pour donner du pouvoir d’achat aux salariés ?

Pour ce qui est du gouvernement, il doit augmenter le SMIC pour le porter progressivement à 1700 euros comme le revendique la CGT. Il doit également impulser des négociations de branche et d’entreprise ayant pour objectif une amélioration de la situation salariale. Il doit enfin revaloriser les minima sociaux et les pensions.

Pour ce qui relève des employeurs, il faut mettre en place une double modulation des cotisations prenant en compte la part de la masse salariale dans la valeur ajoutée et la politique d’emploi et de salaire menée par les entreprises.

Cette proposition permettrait à la fois d’aider les entreprises en difficulté, de donner du pouvoir d’achat aux salariés et de renforcer le financement de notre protection sociale.

Montreuil, le 7 août 2014

Voir les commentaires

Rédigé par aragon 43

Publié dans #syndicalisme

Repost0