Publié le 3 Avril 2014

12 AVRIL: ALORS ON Y VA !!!!!!!!!!!!!!!

Oui nous ferons le changement par la lutte, par la grève, par la rue, par nos débats,par nos propositions.

Mais aussi en faisant en sorte qu' au niveau de l'Europe ça bouge et que les travailleurs et les retraités au niveau de l'Europe en fasse de même face à la droite et sociaux-démocrates reconvertis en libéraux.

Déclarons la guerre à l'austérité d'où quelle vienne et l’état-major libéral européen dirigé par Merkel et Hollande.

Faisons en sorte que le vote des élections européennes se transforme en votre contre l'austérité et contre le capital et ses coûts.

Bernard LAMIRAND

Voir les commentaires

Rédigé par aragon 43

Publié dans #communisme

Repost0

Publié le 3 Avril 2014

CGT COMMUNIQUE ELECTIONS MUNICIPALES

Résultats des élections municipales

Faire entendre la voix du monde du travail

mercredi 2 avril 2014

Les résultats des élections municipales confirment l’analyse portée par la CGT à l’issue du premier tour de scrutin au regard des préoccupations des salariés, des privés d’emploi et des retraités.

Quatre caractéristiques définissent la situation : le désengagement citoyen, une sanction d’ampleur de la politique menée par le gouvernement, la montée du vote d’extrême droite et une droitisation des discours politiques.

L’objectif de baisse des impôts remplace celui du progrès social : aucun engagement en faveur de l’amélioration des conditions de vie, de santé, de travail, de logement et du développement de l’industrie et des services publics.

Les réponses apportées par le président de la République sont en total décalage avec les enjeux qui sont devant nous.

Avec son pacte de solidarité, le président de la République annonce vouloir augmenter le pouvoir d’achat en baissant les cotisations sociales des salariés. Il privera ainsi notre système solidaire de protection sociale des financements qui lui sont pourtant nécessaires. Il confirme l’orientation du pacte de responsabilité de transférer le financement de la politique familiale vers la fiscalité. C’est la sécurité sociale, notre bien commun, qui est attaquée.

Pour la CGT, l’urgence est de répondre aux attentes des salariés en augmentant les salaires et en décidant d’un plan de relance de l’emploi industriel, comme nous le revendiquons avec la CES et l’ensemble des organisations syndicales européennes. Les plus de 200 milliards d’euros d’aides publiques aux entreprises doivent être formellement contrôlés, ce qui nécessite des nouveaux droits d’intervention pour les salariés.

La CGT appelle les salariés à se rencontrer, débattre, se syndiquer, agir et manifester pour le progrès social le 4 avril et le 1er mai.

Montreuil, le2 avril 2014

Voir les commentaires

Rédigé par aragon 43

Publié dans #syndicalisme

Repost0

Publié le 2 Avril 2014

VALLS : SUR ORBITE CAPITALISTE

GOUVERNEMENT VALLS : UN EQUIPAGE POUR LES DIVIDENDES

On pourrait simplement s'arrêter à la formule célébre : « on prend les mêmes et on recommence » ou encore « on ne change pas une équipe qui perd ».

A voir l 'équipage dont s'est entouré Valls, les patrons du CAC 40 peuvent dormir sur leurs deux oreilles : ils ne seront pas ponctionnés et ils pourront faire fleurir leurs dividendes dans les banques, la finance, les paradis fiscaux.

Leurs ancien ennemi, Hollande, (en parole) a fait génuflexion devant le veau d'or.

Par contre les travailleurs subiront les coupes sombres et paieront les 30 milliards de cadeaux au patronat.

Les journaux de la droite témoignent d'éloges pour le nouveau locataire de Matignon.

Ils pourront continuer leurs surenchères et le « toujours plus » pour le capital.

La défaite de dimanche, l'échec, ne semble pas affecter Hollande et son nouveau gouvernement : ils roulent darre-darre pour les privilégiés comptant que ceux-ci sauront enfin reconnaître leurs mérites en 2017.

Mais ils oublient une chose, la droite ne reconnaît que les siens et préférent toujours l'original à la copie.

Alors « à droite toute » pourrait-on résumer pour le « paquetage » gouvernemental ; et bien sûr la mise en place rapide du pacte de responsabilité (irresponsabilité).

Nul doute qu'il ne reste plus qu'à considérer ce gouvernement et ce président comme un opposant au monde du travail et un domestique au service du monde de la finance.

Le PCF et le Front de gauche et toutes les organisations et associations qui luttent pour le progrés social n'ont donc rien à attendre de cet équipage et désormais ce qui va compter c'est bien la montée des luttes, le rassemblement de ceux qui souffrent de la politique actuelle.

Alors premier rendez-vous le 12 Avril.

Bernard LAMIRAND

Voir les commentaires

Rédigé par aragon 43

Publié dans #politique

Repost0